Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
À la recherche d’un président pour France Inter 

8 janvier 2022

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | À la recherche d’un président pour France Inter 

À la recherche d’un président pour France Inter 

8 janvier 2022

Temps de lecture : 3 minutes

Adieu Laurence Bloch : après huit ans passés à la tête de France Inter, la direction de la radio s’apprête à changer de visage. Celle à qui l’on doit l’émergence de personnalités telles que Léa Salamé ou Charline Vanhoenacker au sein de la station s’apprête à laisser la place à un nouveau directeur, dont la nomination devrait avoir lieu au printemps 2022.

Sélection en cours

Bran­le-bas de com­bat à Radio France : après avoir ren­con­tré de façon informelle quelques pro­fils intéressés, Sibyle Veil, la prési­dente du groupe, a mené à la mi-décem­bre des entre­tiens des­tinés à recruter le nou­veau directeur de France Inter. Après une présélec­tion opérée par Dana Hasti­er, anci­enne patronne de France 3, c’est appuyée sur un cab­i­net de recrute­ment inter­na­tion­al (Eric Salmon & Part­ners) et cer­tains respon­s­ables des pro­grammes, que Sibyle Veil a inter­rogé le 13 et 14 décem­bre 2021 des can­di­dats qui devaient leur faire part de « leur vision du ser­vice pub­lic et de la sta­tion, et par­ticiper à une séance de questions-réponses ».

Quels sont les candidats en lice ?

Si France Inter a nié auprès de la presse avoir mené un proces­sus de choix où fig­u­raient des can­di­dats ayant déjà passé avec suc­cès le cap des pre­mières sélec­tions (en somme, avoir sélec­tion­né suiv­ant une « short-list »), qua­tre can­di­dats seule­ment sem­blent à ce stade en lice pour la direc­tion de France Inter. Par­mi eux, trois comp­taient par­mi les audi­tion­nés de la mi-décem­bre : Nico­las Demor­and, Jus­tine Plan­chon et Vin­cent Meslet.

Nicolas Demorand, un ancien « traître » à la tête de France Inter ?

Jusqu’alors présen­ta­teur de l’émission domini­cale « Ques­tions poli­tiques » au sein de la Radio (depuis 2016) et co-présen­ta­teur de la mati­nale 7/9 depuis sep­tem­bre 2017, Nico­las Demor­and « s’y ver­rait bien » ! Il devrait ain­si met­tre ses réseaux et ses com­pé­tences de direc­tion (il fut suc­ces­sive­ment directeur de la rédac­tion puis de la pub­li­ca­tion du quo­ti­di­en Libéra­tion du 1er mars 2011 au 25 juil­let 2013 et du 1er mars 2011 au 13 févri­er 2014) à l’épreuve. Il pour­ra égale­ment y retrou­ver ses cama­rades de la Société des jour­nal­istes de Radio France qui l’accusaient en 2010, au moment de son départ de Radio France à Europe 1, de « trahi[r] le camp qui l’a[vait] fait roi ».

Justine Planchon et Vincent Meslet : des profils discrets après une « directrice emblématique » ?

Pour rem­plac­er Lau­rence Bloch, qui fêtera cette année ses soix­ante-dix print­emps, ont aus­si été évo­qués les noms de Jus­tine Plan­chon et Vin­cent Meslet. La pre­mière, direc­trice générale de Medi­awan Prod, béné­fi­cie plutôt d’une expéri­ence privée, après avoir tra­vail­lé comme Direc­trice des Pro­grammes chez Troisième Œil Pro­duc­tions, réal­isatrice chez le groupe LGM pour la chaîne Mez­zo et chez Ende­mol. Unique can­di­dat féminin, elle a pour­tant bien sa place au sein d’une radio dont Bloch avait large­ment fémin­isé l’antenne. Dans le cas de Vin­cent Meslet, l’ancien d’Arte et de France Télévi­sions devrait quit­ter son poste de directeur de Newen France auquel il avait été nom­mé jan­vi­er 2021 après un peu plus d’un an d’exercice seulement.

Un invité-surprise : Marc-Olivier Fogiel

Après trois ans d’exercice en tant que Directeur général de BFMTV, qu’il a rejoint le 24 avril 2019 dernier, « Marc‑O » va-t-il quit­ter ce poste auquel il dit se con­sacr­er « à 200 % » ? Cet ancien de France Inter (200‑2005) aurait été directe­ment démarché par Radio France et aurait même été reçu par sa patronne Sibyle Veil avant Noël pour dis­cuter de ce poste. Celui qui se tar­gue d’avoir fait attein­dre une part d’audience à BFMTV con­sti­tu­ant un « record his­torique » va-t-il quit­ter la chaîne alors même que la prési­dente de Radio France devrait elle-même quit­ter son poste en avril 2023 ? À l’image de ce « con­nais­seur » inter­rogé par Le Parisien / Aujourd’hui en France, qui soulig­nait à pro­pos du départ de Lau­rence Bloch « Ce serait fou de quit­ter une entre­prise en juin 2022 alors que Sibyle Veil peut poten­tielle­ment quit­ter son poste en avril 2023 », l’arrivée de Marc-Olivi­er Fogiel à France Inter con­stitue un pari risqué pour le DG de la chaîne d’info en continue.

Voir aus­si : Prom­e­nades sur France Inter, con­formisme assumé partout

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés