Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Sonia Devillers contre Marion Maréchal, l’intimidation à l’œuvre

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

31 mai 2024

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Sonia Devillers contre Marion Maréchal, l’intimidation à l’œuvre

Sonia Devillers contre Marion Maréchal, l’intimidation à l’œuvre

Temps de lecture : 2 minutes

Le 28 mai 2024, Sonia Devillers recevait Marion Maréchal sur France Inter et l’agressait avec la question qui tue « Quelle différence entre votre vision de la famille et celle de Pétain ». À quoi la tête de liste de Reconquête! aux élections européennes répondait du tac au tac «Hitler aimait la confiture de fraises, vous aussi ? Vous êtes un peu hitlérienne non ? », avant de renouveler son souhait de voir l’audiovisuel public privatisé. Nous revenons sur une étude très complète que nous avons consacrée à Sonia Devillers quand elle sévissait à L’Instant M sur la même chaîne du service public et publiée le 9 juillet 2021.

182 émissions décortiquées

Nous nous sommes infligés l’écoute com­plète émis­sion par émis­sion des 182 épisodes de l’Instant M, l’émission de Sonia Dev­illers entre le 1er sep­tem­bre 2020 et le 11 mai 2021 en clas­sant les invités par préférence ou incli­nai­son politique.

83 invités sont inclass­ables poli­tique­ment ou incon­nus, mais le reste du pan­el est éclairant sur la véri­ta­ble couleur idéologique de l’émission.

Nous avons classé chaque invité par caté­gorie. Hormis les 83 inclass­ables, nous avons retenu sept caté­gories. Extrême-gauche, gauche clas­sique, libéraux macro­nistes et mem­bres du gou­verne­ment, cen­tristes divers, droite libérale, droite con­ser­va­trice, extrême-droite nation­al­iste. Il peut y avoir plusieurs invités par émis­sion, le total des invités est donc supérieur au total des émissions.

Les résultats en nombre d’invités

Extrême gauche 19 19
Gauche clas­sique 37 37
Libéraux/macronistes 43 43
Cen­tristes 6 6
Droite libérale 1 1
Droite con­ser­va­trice 0 ø
Extrême droite 0 ø

On pour­rait chipot­er, par exem­ple où met­tre Thier­ry Ardis­son ? Faute de mieux nous avons classé par défaut « cen­triste » ce monar­chiste de gauche, on aurait pu aus­si le met­tre en « inclass­able ». Ces cor­rec­tions à la marge ne vien­nent pas obér­er le sens général de l’émission, de gauche libérale lib­er­taire bon teint avec une franche répul­sion pour tout ce qui pour­rait être classé en vrac comme pop­uliste, con­ser­va­teur, de droite ou patriote.

Voir en annexe la liste des invités et leur classe­ment (fichi­er Excel).

Voir aus­si : Sonia Dev­illers

Illus­tra­tion : Sonia Dev­illers au micro de France Inter le 28 mai 2024. Cap­ture d’écran.