Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Observatoire du journalisme de nouveau censuré par Facebook

25 décembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | L’Observatoire du journalisme de nouveau censuré par Facebook

L’Observatoire du journalisme de nouveau censuré par Facebook

Accueil | Veille médias | L’Observatoire du journalisme de nouveau censuré par Facebook

L’Observatoire du journalisme de nouveau censuré par Facebook

25 décembre 2019

Pre­mière dif­fu­sion le 08/11/2019

Si les bénéfices du réseau social ne cessent de progresser comme nous vous le disions il y a quelques jours, sa lutte contre la liberté d’expression ne semble pas vouloir faiblir.

Eté 2019 première alerte

En quelques lignes, nous pub­lions le 6 juil­let 2019 une tri­bune libre de lecteur sur Alain Duhamel ; le 22 juil­let, Face­book sup­prime tous les partages vers l’article et les rétablit 8 jours plus tard, le tout sans expli­ca­tions. Entretemps le site subit une attaque qui le paral­yse pen­dant 17 heures, sans plus de dom­mages. Un blogueur d’Ago­ravox qui avait relayé l’affaire le 1er août est à son tour vic­time de la cen­sure de Face­book le 24 août.

Automne 2019, deuxième salve

Les anciens joueurs de flip­per con­nais­sent l’expression anglaise « Same play­er shoots again » quand le joueur a droit à une balle sup­plé­men­taire. L’Ojim a eu droit à une deux­ième balle de Face­book mais une balle des­tinée à bless­er la libre expression.

Nous avions mis en ligne une revue de presse sur le procès qui avait suivi l’action sym­bol­ique de Généra­tion Iden­ti­taire con­tre le lax­isme des autorités dans les Alpes où les clan­des­tins passent aisé­ment. Que pensez-vous qu’il arri­va ? Nous reçûmes l’avis habituel : « votre pub­li­ca­tion blabla valeurs de la com­mu­nauté blabla nous sommes au regret de sup­primer votre post blabla ».

Il sem­ble que les algo­rithmes du réseau (aidés par les trente mille censeurs employés directe­ment ou indi­recte­ment par notre ami Mark Zucker­berg) ciblent sys­té­ma­tique­ment tout arti­cle rela­tant de manière non hos­tile l’action ou le procès de Généra­tion Iden­ti­taire. Comme les rela­tions favor­ables aux passeurs pro­fes­sion­nels comme Cédric Her­rou ne sont jamais cen­surées, on doit tir­er une con­clu­sion poli­tique : le monde libéral lib­er­taire auquel appar­tient le réseau social est un ferme sou­tien de l’immigration illim­itée. Cha­cun en tir­era les con­clu­sions qu’il voudra. 

Conduite à tenir

Entretemps ? Entretemps abon­nez vous à notre newslet­ter. Au rythme où sévit la cen­sure, nous ne savons pas com­bi­en de temps encore nous serons présents sur les divers réseaux soci­aux con­trôlés par les GAFA.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés