Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Les Décodeurs décodés : condamnation de Samuel Laurent et du Monde pour diffamation
Les Décodeurs décodés : condamnation de Samuel Laurent et du Monde pour diffamation

20 décembre 2019

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Les Décodeurs décodés : condamnation de Samuel Laurent et du Monde pour diffamation

Les Décodeurs décodés : condamnation de Samuel Laurent et du Monde pour diffamation

Les Décodeurs décodés : condamnation de Samuel Laurent et du Monde pour diffamation

Vous connaissez les Décodeurs, financés par Google, et animés jusqu’il y a peu par Samuel Laurent. Samuel Laurent et son employeur Le Monde viennent d’être condamnés pour diffamation envers Olivier Berruyer, animateur du site Les Crises.

Rappel des faits

Le 16 févri­er 2017, Samuel Lau­rent traitait Olivi­er Berruy­er de faus­saire, reprenant sans aucune véri­fi­ca­tion les accu­sa­tions d’une uni­ver­si­taire de Rennes, Cécile Vais­sié, dans son livre Les Réseaux du Krem­lin en France. Un mois plus tard, s’appuyant sans doute sur le même livre, le 17 mars 2017, Adrien Senecat pub­li­ait dans Le Monde un dossier sur « l’industrie de la dés­in­for­ma­tion », accu­sant Olivi­er Berruy­er d’approximations, d’erreurs volon­taires et d’avoir sup­primé 600 de ses arti­cles que l’on pou­vait sup­pos­er fau­tifs. Le 16 juin 2019 Cécile Vais­sié était con­damnée à vers­er à Olivi­er Berruy­er 4.500 € au titre des dom­mages et intérêts et rem­bourse­ment des frais de jus­tice 

Les arroseurs arrosés

Le tri­bunal de Paris a con­damné Adrien Senecat, Samuel Lau­rent et Le Monde par un juge­ment du 17 décem­bre 2019 pour diffama­tion. Louis Drey­fus, directeur de la pub­li­ca­tion et Adrien Senecat à 1.500 € d’amende et 3.500 € de dom­mages et intérêts. Samuel Lau­rent est con­damné à 500 € d’amende et 2.500 € de dom­mages et intérêts. Ces sommes inclu­ent une par­tie des frais de justice.

Samuel Lau­rent qui s’était illus­tré par un arti­cle fameux sur le Pacte de Mar­rakech que nous avions décor­tiqué ici a depuis quit­té les Décodeurs pour des enquêtes dans le même quo­ti­di­en du soir.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Élie Guckert

Né le 25 sep­tem­bre 1992 à Lax­ou, fils et petit-fils d’ingénieurs, Élie Guck­ert est le reje­ton d’une famille engagée à gauche dans un départe­ment, la Meuse, tra­di­tion­nelle­ment ancré à droite.

Natacha Polony

PORTRAIT — Nat­acha Polony est née le 15 avril 1975. D’origine polon­aise, elle enseigne de 1999 à 2000 dans un lycée d’Epinay-sur-Seine avant d’en démis­sion­ner. Elle n’a pas accep­té les réformes de Jack Lang trans­for­mant « l’enseignement de la lit­téra­ture en une démarche utilitariste ».

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.