Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Les Décodeurs décodés : condamnation de Samuel Laurent et du Monde pour diffamation
Publié le 

20 décembre 2019

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Les Décodeurs décodés : condamnation de Samuel Laurent et du Monde pour diffamation

Les Décodeurs décodés : condamnation de Samuel Laurent et du Monde pour diffamation

Vous connaissez les Décodeurs, financés par Google, et animés jusqu’il y a peu par Samuel Laurent. Samuel Laurent et son employeur Le Monde viennent d’être condamnés pour diffamation envers Olivier Berruyer, animateur du site Les Crises.

Rappel des faits

Le 16 févri­er 2017, Samuel Lau­rent traitait Olivi­er Berruy­er de faus­saire, reprenant sans aucune véri­fi­ca­tion les accu­sa­tions d’une uni­ver­si­taire de Rennes, Cécile Vais­sié, dans son livre Les Réseaux du Krem­lin en France. Un mois plus tard, s’appuyant sans doute sur le même livre, le 17 mars 2017, Adrien Senecat pub­li­ait dans Le Monde un dossier sur « l’industrie de la dés­in­for­ma­tion », accu­sant Olivi­er Berruy­er d’approximations, d’erreurs volon­taires et d’avoir sup­primé 600 de ses arti­cles que l’on pou­vait sup­pos­er fau­tifs. Le 16 juin 2019 Cécile Vais­sié était con­damnée à vers­er à Olivi­er Berruy­er 4.500 € au titre des dom­mages et intérêts et rem­bourse­ment des frais de jus­tice 

Les arroseurs arrosés

Le tri­bunal de Paris a con­damné Adrien Senecat, Samuel Lau­rent et Le Monde par un juge­ment du 17 décem­bre 2019 pour diffama­tion. Louis Drey­fus, directeur de la pub­li­ca­tion et Adrien Senecat à 1.500 € d’amende et 3.500 € de dom­mages et intérêts. Samuel Lau­rent est con­damné à 500 € d’amende et 2.500 € de dom­mages et intérêts. Ces sommes inclu­ent une par­tie des frais de jus­tice.

Samuel Lau­rent qui s’était illus­tré par un arti­cle fameux sur le Pacte de Mar­rakech que nous avions décor­tiqué ici a depuis quit­té les Décodeurs pour des enquêtes dans le même quo­ti­di­en du soir.

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision