Accueil | Actualités | Médias | Lagardère médias poursuit sa politique d’amaigrissement, Europe 1 en danger 
Pub­lié le 12 mai 2019 | Éti­quettes : , , , ,

Lagardère médias poursuit sa politique d’amaigrissement, Europe 1 en danger 

Lagardère se recentre de plus en plus sur ses activités les plus rentables, la distribution presse (Relay) et surtout les boutiques hors taxes qui constituent l’essentiel des bénéfices. De nouvelles cessions sont en vue et Europe 1 ne semble plus à l’abri d’un changement de propriétaire

Les chaînes et radios musicales vers la sortie

Selon la Lettre A du 9 mai 2019, la prochaine assemblée générale du groupe verra l’officialisation de la vente de Mezzo à LVMH et Canal+. 

Dans le même temps la production audiovisuelle (près de 20 M€ de profits pour plus de 200 M€ de chiffre d’affaires) est mise sur le marché et pourrait rapporter l’équivalent d’un an de revenus.

L’activité sportive, autrefois une priorité d’Arnaud Lagardère, sera sans doute sur la table courant 2019 ou début 2020, un secteur qui représente le double de la production audiovisuelle.

Europe 1, un cas sensible

Alors que Virgin et RFM (pour le moment à l’abri) trouveraient facilement un acquéreur, Europe 1 représente un véritable cas d’école, ce qui est défini comme un « enfant malade » dans les classes préparatoires.

L’enfant malade est choyé, soigné, aimé mais malgré des soins attentifs et continus son état ne s’améliore pas. Au désespoir les parents songent alors à le faire adopter. Malade, Europe1 l’est vraiment. Tombée à moins de 6% d’audience cumulée, la radio est au plus bas de son histoire et a déjà usé 7 patrons en dix ans et peut-être 10 si les rumeurs de départ de Laurent Guimier, pourtant considéré comme un excellent professionnel et en place depuis seulement un an, se confirment. Là aussi les acquéreurs intéressés ne manqueraient pas, de TF1 à Vivendi, en passant par le Tchèque Daniel Kretinsky dont l’appétit ne semble pas rassasié.

Resteraient dans le pôle médias, les deux joyaux de la couronne, le Journal du Dimanche et Paris-Match qui procurent à son propriétaire une influence politique significative.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This