Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Lagardère médias poursuit sa politique d’amaigrissement, Europe 1 en danger 

12 mai 2019

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Lagardère médias poursuit sa politique d’amaigrissement, Europe 1 en danger 

Lagardère médias poursuit sa politique d’amaigrissement, Europe 1 en danger 

12 mai 2019

Temps de lecture : < 1 minute

Lagardère se recentre de plus en plus sur ses activités les plus rentables, la distribution presse (Relay) et surtout les boutiques hors taxes qui constituent l’essentiel des bénéfices. De nouvelles cessions sont en vue et Europe 1 ne semble plus à l’abri d’un changement de propriétaire

Les chaînes et radios musicales vers la sortie

Selon la Let­tre A du 9 mai 2019, la prochaine assem­blée générale du groupe ver­ra l’officialisation de la vente de Mez­zo à LVMH et Canal+. 

Dans le même temps la pro­duc­tion audio­vi­suelle (près de 20 M€ de prof­its pour plus de 200 M€ de chiffre d’affaires) est mise sur le marché et pour­rait rap­porter l’équivalent d’un an de revenus.

L’activité sportive, autre­fois une pri­or­ité d’Arnaud Lagardère, sera sans doute sur la table courant 2019 ou début 2020, un secteur qui représente le dou­ble de la pro­duc­tion audiovisuelle.

Europe 1, un cas sensible

Alors que Vir­gin et RFM (pour le moment à l’abri) trou­veraient facile­ment un acquéreur, Europe 1 représente un véri­ta­ble cas d’école, ce qui est défi­ni comme un « enfant malade » dans les class­es préparatoires.

L’enfant malade est choyé, soigné, aimé mais mal­gré des soins atten­tifs et con­ti­nus son état ne s’améliore pas. Au dés­espoir les par­ents songent alors à le faire adopter. Malade, Europe1 l’est vrai­ment. Tombée à moins de 6% d’audience cumulée, la radio est au plus bas de son his­toire et a déjà usé 7 patrons en dix ans et peut-être 10 si les rumeurs de départ de Lau­rent Guimi­er, pour­tant con­sid­éré comme un excel­lent pro­fes­sion­nel et en place depuis seule­ment un an, se con­fir­ment. Là aus­si les acquéreurs intéressés ne man­queraient pas, de TF1 à Viven­di, en pas­sant par le Tchèque Daniel Kretinsky dont l’appétit ne sem­ble pas rassasié.

Resteraient dans le pôle médias, les deux joy­aux de la couronne, le Jour­nal du Dimanche et Paris-Match qui pro­curent à son pro­prié­taire une influ­ence poli­tique significative.

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés