Accueil | Actualités | Médias | Lagardère médias poursuit sa politique d’amaigrissement, Europe 1 en danger 
Pub­lié le 12 mai 2019 | Éti­quettes : , , , ,

Lagardère médias poursuit sa politique d’amaigrissement, Europe 1 en danger 

Lagardère se recentre de plus en plus sur ses activités les plus rentables, la distribution presse (Relay) et surtout les boutiques hors taxes qui constituent l’essentiel des bénéfices. De nouvelles cessions sont en vue et Europe 1 ne semble plus à l’abri d’un changement de propriétaire

Les chaînes et radios musicales vers la sortie

Selon la Lettre A du 9 mai 2019, la prochaine assemblée générale du groupe verra l’officialisation de la vente de Mezzo à LVMH et Canal+. 

Dans le même temps la production audiovisuelle (près de 20 M€ de profits pour plus de 200 M€ de chiffre d’affaires) est mise sur le marché et pourrait rapporter l’équivalent d’un an de revenus.

L’activité sportive, autrefois une priorité d’Arnaud Lagardère, sera sans doute sur la table courant 2019 ou début 2020, un secteur qui représente le double de la production audiovisuelle.

Europe 1, un cas sensible

Alors que Virgin et RFM (pour le moment à l’abri) trouveraient facilement un acquéreur, Europe 1 représente un véritable cas d’école, ce qui est défini comme un « enfant malade » dans les classes préparatoires.

L’enfant malade est choyé, soigné, aimé mais malgré des soins attentifs et continus son état ne s’améliore pas. Au désespoir les parents songent alors à le faire adopter. Malade, Europe1 l’est vraiment. Tombée à moins de 6% d’audience cumulée, la radio est au plus bas de son histoire et a déjà usé 7 patrons en dix ans et peut-être 10 si les rumeurs de départ de Laurent Guimier, pourtant considéré comme un excellent professionnel et en place depuis seulement un an, se confirment. Là aussi les acquéreurs intéressés ne manqueraient pas, de TF1 à Vivendi, en passant par le Tchèque Daniel Kretinsky dont l’appétit ne semble pas rassasié.

Resteraient dans le pôle médias, les deux joyaux de la couronne, le Journal du Dimanche et Paris-Match qui procurent à son propriétaire une influence politique significative.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This