Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Retour sur Daniel Kretinsky, nouvel investisseur dans les médias français

9 mai 2018

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | not_global | Retour sur Daniel Kretinsky, nouvel investisseur dans les médias français

Retour sur Daniel Kretinsky, nouvel investisseur dans les médias français

Accueil | not_global | Retour sur Daniel Kretinsky, nouvel investisseur dans les médias français

Retour sur Daniel Kretinsky, nouvel investisseur dans les médias français

9 mai 2018

L’Observatoire du journalisme a déjà présenté le Tchèque Daniel Kretinsky qui vient de racheter l’hebdomadaire Marianne, une partie des titres de Lagardère Active et bon nombre de radios locales d’Europe centrale rattachées au groupe d’Arnaud Lagardère. Petit à petit sa personnalité se précise.

People tchèques

C’est La Let­tre A qui nous l’apprend dans son édi­tion du 9 mai 2019, DK (c’est son surnom dans son groupe), est divor­cé, père d’un enfant et vivrait avec la fille de Petr Keller… l’homme le plus riche du pays (DK fig­ure à la cinquième place du classe­ment). Son empire médi­a­tique tchèque est géré par une proche Libuse Smu­cle­rovà, plus con­nue dans son pays pour être la com­pagne du gar­di­en de but de l’équipe tchèque de hock­ey sur glace, le sport national.

Négociations difficiles

L’absorption de Mar­i­anne devrait provo­quer le déclenche­ment de la clause de con­science pour cer­tains jour­nal­istes ayant de l’ancienneté, une procé­dure cer­taine­ment inté­grée dans le prix de cession.

Les choses sont plus com­pliquées du côté de Lagardère. Les radios cédées se trou­vent en Pologne, Roumanie, République tchèque et Slo­vaquie avec des régimes soci­aux dif­férents mais DK est à l’aise dans ces pays qu’il con­naît bien. Ce serait plus dif­fi­cile pour la par­tie mag­a­zine en France où les man­agers de Lagardère auraient un peu dis­simulé quelques chausse-trappes : charges de per­son­nel peu claires, con­traintes sociales et immo­bil­ières, grande com­plex­ité de la ces­sion d’une par­tie des licences inter­na­tionales liées au mag­a­zine Elle.

DK est assisté de deux pois­sons-pilote, Yves de Chaise­martin qui lui a ven­du Mar­i­anne et Éti­enne Berti­er, ancien secré­taire général d’EDF. Nul doute que DK saura se faire de nou­veaux amis, l’épaisseur de son porte­feuille le permet.

Pho­to : Cap­ture d’écran vidéo Kryštof Raš­ka. DR

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés