Accueil | Actualités | Médias | Retour sur Daniel Kretinsky, nouvel investisseur dans les médias français

Retour sur Daniel Kretinsky, nouvel investisseur dans les médias français

L’Observatoire du journalisme a déjà présenté le Tchèque Daniel Kretinsky qui vient de racheter l’hebdomadaire Marianne, une partie des titres de Lagardère Active et bon nombre de radios locales d’Europe centrale rattachées au groupe d’Arnaud Lagardère. Petit à petit sa personnalité se précise.

People tchèques

C’est La Lettre A qui nous l’apprend dans son édition du 9 mai 2019, DK (c’est son surnom dans son groupe), est divorcé, père d’un enfant et vivrait avec la fille de Petr Keller… l’homme le plus riche du pays (DK figure à la cinquième place du classement). Son empire médiatique tchèque est géré par une proche Libuse Smuclerovà, plus connue dans son pays pour être la compagne du gardien de but de l’équipe tchèque de hockey sur glace, le sport national.

Négociations difficiles

L’absorption de Marianne devrait provoquer le déclenchement de la clause de conscience pour certains journalistes ayant de l’ancienneté, une procédure certainement intégrée dans le prix de cession.

Les choses sont plus compliquées du côté de Lagardère. Les radios cédées se trouvent en Pologne, Roumanie, République tchèque et Slovaquie avec des régimes sociaux différents mais DK est à l’aise dans ces pays qu’il connaît bien. Ce serait plus difficile pour la partie magazine en France où les managers de Lagardère auraient un peu dissimulé quelques chausse-trappes : charges de personnel peu claires, contraintes sociales et immobilières, grande complexité de la cession d’une partie des licences internationales liées au magazine Elle.

DK est assisté de deux poissons-pilote, Yves de Chaisemartin qui lui a vendu Marianne et Étienne Bertier, ancien secrétaire général d’EDF. Nul doute que DK saura se faire de nouveaux amis, l’épaisseur de son portefeuille le permet.

Photo : Capture d’écran vidéo Kryštof Raška. DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This