Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Médiamétrie : France Inter en hausse, Europe 1 en berne

29 avril 2019

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Médiamétrie : France Inter en hausse, Europe 1 en berne

Médiamétrie : France Inter en hausse, Europe 1 en berne

Avec le mois d’avril arrivent les mesures d’audience des radios de Médiamétrie pour le premier trimestre 2019. Si le service public progresse, France Inter dépasse pour la première fois RTL et Europe1 s’enfonce encore plus.

Le service public progresse

France Inter pro­gresse avec une audi­ence cumulée de 11,7% dépas­sant d’un cheveu RTL (11,3%) à la sat­is­fac­tion de sa patronne Lau­rence Bloch qui souligne les bons résul­tats de la mati­nale et de la tranche 18/19h. France Info à 8,6% et France Cul­ture sont aus­si en hausse. Au même moment RTL, main­tenant pro­priété du groupe M6 a per­du des audi­teurs et sa pre­mière place.

Europe 1 aux enfers

Europe 1, loin de se rétablir voit sa chute s’accélérer et pour la pre­mière fois passe en dessous des 6% d’audience cumulée (5,9%). Alors que les directeurs se suc­cè­dent au gré des déci­sions erra­tiques d’Arnaud Lagardère, le dernier arrivé, Lau­rent Guimi­er (présent depuis l’été 2018) n’arrive pas à redress­er la barre. Le recrute­ment de la vedette de la télévi­sion Nico­las Alia­gas pour ani­mer la mati­nale ne donne pas les résul­tats escomp­tés. D’où des rumeurs de vel­léités du pro­prié­taire de nom­mer une xième nou­velle équipe ou de ven­dre l’antenne.

Le 9 avril 2019 la direc­tion numérique de la sta­tion s’est mise en grève pour pro­test­er con­tre la pré­car­ité de l’emploi alors qu’une majorité des emplois de jour­nal­istes à la direc­tion numérique sont non pérennes. Quelques jours plus tard une assem­blée générale des jour­nal­istes votait une motion de défi­ance con­tre Arnaud Lagardère, maître à bord depuis deux ans.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).