Accueil | Actualités | Médias | Médiamétrie : France Inter en hausse, Europe 1 en berne
Pub­lié le 29 avril 2019 | Éti­quettes : , , ,

Médiamétrie : France Inter en hausse, Europe 1 en berne

Avec le mois d’avril arrivent les mesures d’audience des radios de Médiamétrie pour le premier trimestre 2019. Si le service public progresse, France Inter dépasse pour la première fois RTL et Europe1 s’enfonce encore plus.

Le service public progresse

France Inter progresse avec une audience cumulée de 11,7% dépassant d’un cheveu RTL (11,3%) à la satisfaction de sa patronne Laurence Bloch qui souligne les bons résultats de la matinale et de la tranche 18/19h. France Info à 8,6% et France Culture sont aussi en hausse. Au même moment RTL, maintenant propriété du groupe M6 a perdu des auditeurs et sa première place.

Europe 1 aux enfers

Europe 1, loin de se rétablir voit sa chute s’accélérer et pour la première fois passe en dessous des 6% d’audience cumulée (5,9%). Alors que les directeurs se succèdent au gré des décisions erratiques d’Arnaud Lagardère, le dernier arrivé, Laurent Guimier (présent depuis l’été 2018) n’arrive pas à redresser la barre. Le recrutement de la vedette de la télévision Nicolas Aliagas pour animer la matinale ne donne pas les résultats escomptés. D’où des rumeurs de velléités du propriétaire de nommer une xième nouvelle équipe ou de vendre l’antenne.

Le 9 avril 2019 la direction numérique de la station s’est mise en grève pour protester contre la précarité de l’emploi alors qu’une majorité des emplois de journalistes à la direction numérique sont non pérennes. Quelques jours plus tard une assemblée générale des journalistes votait une motion de défiance contre Arnaud Lagardère, maître à bord depuis deux ans.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This