Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Lagardère : la dette de sa holding personnelle plus forte que la valeur de son groupe de presse

15 septembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Lagardère : la dette de sa holding personnelle plus forte que la valeur de son groupe de presse

Lagardère : la dette de sa holding personnelle plus forte que la valeur de son groupe de presse

Pour la première fois, la dette de la holding personnelle d’Arnaud Lagardère dépasse la participation qu’elle détient dans le groupe Lagardère (7,3%) : 204 millions contre 187 millions d’euros, selon le Financial Times.

Une participation qui sert de garantie bancaire

Or, cette par­tic­i­pa­tion dans le groupe sert de nan­tisse­ment – de garantie – aux dettes con­trac­tées par la hold­ing per­son­nelle : « Si les ban­ques décidaient de deman­der le rem­bourse­ment de leurs prêts, la par­tic­i­pa­tion d’Ar­naud Lagardère dans l’en­tre­prise fondée par son père pour­rait être effacée — à moins qu’il ne dis­pose d’ac­t­ifs per­son­nels », écrit le jour­nal économique.

Con­stru­it par Jean-Luc Lagardère, le groupe a entre­pris un recen­trage sur l’édition (Larousse, Gras­set, Hati­er, Stock, JC Lat­tès, Livre de poche, Hachette, Pica, Cal­mann-Lévy, Chêne…), la dis­tri­b­u­tion et la restau­ra­tion – notam­ment dans les aéro­ports et les gares (Relay, Trib’s, So’Coffee, Aelia, Buy Paris, Hubiz, Travel&Co…) tan­dis que les activ­ités de presse sont peu à peu ven­dues. Néan­moins le groupe souhaite garder dans son giron le Jour­nal du Dimanche, Paris-Match, réputé proche du prési­dent Macron via la « papesse de la presse peo­ple » et com­mu­ni­cante Michèle Marc­hand, et Europe 1, en très petite forme depuis plus de trois ans.

En mai 2019, Lagardère a cédé son pôle TV à M6 pour 215 mil­lions d’euros, ce qui recou­vre notam­ment Gul­li, Canal J, RFM TV ou encore MCM, sans la chaîne Mez­zo, mais avec la dis­tri­b­u­tion. Ces activ­ités représen­tent un chiffre d’affaire cumulé de 98 mil­lions d’euros en 2018 ; la trans­ac­tion est effec­tive depuis le 2 sep­tem­bre 2019. Dans les con­trepar­ties, on trou­ve vis­i­ble­ment le lance­ment d’une offre pub­lic­i­taire con­jointe entre M6 Pub­lic­ité et Lagardère Pub­lic­ité News, du 15 juil­let au 18 août 2019 – elle revendique touch­er un audi­teur français de la tranche 25–49 ans sur deux en 14 jours de com­mu­ni­ca­tion.

LVMH en profite pour se renforcer

Mez­zo, présente dans 80 pays avec un chiffre d’affaires glob­al de 10 mil­lions d’euros en 2018 a été ven­due en juil­let 2019 au tan­dem Les Echos – le Parisien et Canal+. Le pre­mier (groupe LVMH de Bernard Arnault) est déjà pro­prié­taire de Radio Clas­sique dont il souhaite dou­bler le chiffre en faisant de la crois­sance externe. Ce groupe a déjà acquis auprès de Lagardère entre novem­bre 2018 et févri­er 2019 le site d’information spé­cial­isé Boursier.com (700.000 vis­i­teurs uniques men­su­els, 200 actu­al­ités par jour, 10 jour­nal­istes, sans compter une activ­ité de pub­li­ca­tion pour d’autres acteurs et les ban­ques), rap­proché en interne de Investir.fr (66.000 exem­plaires dont 10% numériques, 700.000 vis­i­teurs uniques sur le web par mois, 28 jour­nal­istes).

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.