Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Lagardère : la dette de sa holding personnelle plus forte que la valeur de son groupe de presse

15 septembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Lagardère : la dette de sa holding personnelle plus forte que la valeur de son groupe de presse

Lagardère : la dette de sa holding personnelle plus forte que la valeur de son groupe de presse

Pour la première fois, la dette de la holding personnelle d’Arnaud Lagardère dépasse la participation qu’elle détient dans le groupe Lagardère (7,3%) : 204 millions contre 187 millions d’euros, selon le Financial Times.

Une participation qui sert de garantie bancaire

Or, cette par­tic­i­pa­tion dans le groupe sert de nan­tisse­ment – de garantie – aux dettes con­trac­tées par la hold­ing per­son­nelle : « Si les ban­ques décidaient de deman­der le rem­bourse­ment de leurs prêts, la par­tic­i­pa­tion d’Ar­naud Lagardère dans l’en­tre­prise fondée par son père pour­rait être effacée — à moins qu’il ne dis­pose d’ac­t­ifs per­son­nels », écrit le jour­nal économique.

Con­stru­it par Jean-Luc Lagardère, le groupe a entre­pris un recen­trage sur l’édition (Larousse, Gras­set, Hati­er, Stock, JC Lat­tès, Livre de poche, Hachette, Pica, Cal­mann-Lévy, Chêne…), la dis­tri­b­u­tion et la restau­ra­tion – notam­ment dans les aéro­ports et les gares (Relay, Trib’s, So’Coffee, Aelia, Buy Paris, Hubiz, Travel&Co…) tan­dis que les activ­ités de presse sont peu à peu ven­dues. Néan­moins le groupe souhaite garder dans son giron le Jour­nal du Dimanche, Paris-Match, réputé proche du prési­dent Macron via la « papesse de la presse peo­ple » et com­mu­ni­cante Michèle Marc­hand, et Europe 1, en très petite forme depuis plus de trois ans.

En mai 2019, Lagardère a cédé son pôle TV à M6 pour 215 mil­lions d’euros, ce qui recou­vre notam­ment Gul­li, Canal J, RFM TV ou encore MCM, sans la chaîne Mez­zo, mais avec la dis­tri­b­u­tion. Ces activ­ités représen­tent un chiffre d’affaire cumulé de 98 mil­lions d’euros en 2018 ; la trans­ac­tion est effec­tive depuis le 2 sep­tem­bre 2019. Dans les con­trepar­ties, on trou­ve vis­i­ble­ment le lance­ment d’une offre pub­lic­i­taire con­jointe entre M6 Pub­lic­ité et Lagardère Pub­lic­ité News, du 15 juil­let au 18 août 2019 – elle revendique touch­er un audi­teur français de la tranche 25–49 ans sur deux en 14 jours de communication.

LVMH en profite pour se renforcer

Mez­zo, présente dans 80 pays avec un chiffre d’affaires glob­al de 10 mil­lions d’euros en 2018 a été ven­due en juil­let 2019 au tan­dem Les Echos – le Parisien et Canal+. Le pre­mier (groupe LVMH de Bernard Arnault) est déjà pro­prié­taire de Radio Clas­sique dont il souhaite dou­bler le chiffre en faisant de la crois­sance externe. Ce groupe a déjà acquis auprès de Lagardère entre novem­bre 2018 et févri­er 2019 le site d’information spé­cial­isé Boursier.com (700.000 vis­i­teurs uniques men­su­els, 200 actu­al­ités par jour, 10 jour­nal­istes, sans compter une activ­ité de pub­li­ca­tion pour d’autres acteurs et les ban­ques), rap­proché en interne de Investir.fr (66.000 exem­plaires dont 10% numériques, 700.000 vis­i­teurs uniques sur le web par mois, 28 journalistes).

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.