Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Curée médiatique contre Frédéric Taddeï

22 janvier 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Curée médiatique contre Frédéric Taddeï

Curée médiatique contre Frédéric Taddeï

22 janvier 2014

Temps de lecture : 2 minutes

« La démoc­ra­tie médi­a­tique chez Frédéric Tad­deï : 5 min­utes pour les Juifs, 10 min­utes pour Hitler »
Car­o­line Fourest

Un cli­mat de cen­sure pèse-t-il sur la France ? C’est la ques­tion que se posent de nom­breux spec­ta­teurs de l’émission de Frédéric Tad­deï après la con­fir­ma­tion par Thier­ry Thuil­li­er, patron de France 2, du rem­place­ment prob­a­ble de « Ce soir (ou jamais !) » par une nou­velle émis­sion d’Alessandra Sub­let. L’émission de Tad­deï serait quant à elle reportée au jeu­di soir, après « Envoyé spé­cial » et « Com­plé­ment d’enquêtes »… c’est à dire vers minuit !

C’est que l’émission de Tad­deï gêne depuis bien longtemps. On se sou­vient qu’en mars dernier, Patrick Cohen reprochait au jour­nal­iste d’inviter sur son plateau des « cerveaux malades », par­mi lesquels… Dieudon­né. C’est du reste en « répon­dant » sur scène à Cohen que l’humoriste a déclenché la polémique qui s’est achevée par l’interdiction de son spectacle.

Le 10 jan­vi­er dernier, Tad­deï invi­tait l’écrivain Marc-Edouard Nabe dans « Ce soir (ou jamais !) » con­sacré à l’affaire Dieudon­né. L’écrivain, jadis proche de Soral et Dieudon­né, s’est pour­tant vio­lem­ment (et assez basse­ment) désol­i­darisé de l’humoriste qu’il a même traité d’« escroc ». Mais pour l’écrivain Émi­lie Frèche, égale­ment sur le plateau, c’était encore trop. Elle reprocha en effet à Tad­deï de « don­ner une tri­bune à quelqu’un dont les textes sont anti­sémites » et affir­mait le lende­main dans La Règle du jeu, la revue de BHL, qu’elle avait eu « le sen­ti­ment que Frédéric Tad­deï dis­ait aux racistes qu’ils auraient tou­jours droit de cité dans cette émis­sion ».

Pour Lau­rent David Sama­ma, jour­nal­iste aux Inrock­upt­ibles et mem­bre du comité de rédac­tion de la même Règle du jeu, Tad­deï porte une lourde respon­s­abil­ité dans l’explosion du « phénomène Dieudon­né », ain­si qu’il l’affirme dans Rue89 : « Dis­ons-le sans détour : le présen­ta­teur de “Ce soir (ou jamais !)” porte une respon­s­abil­ité dans l’avilissement du débat pub­lic. Pire, il n’est en rien étranger aux mil­lions de vues faites par Dieudon­né sur Youtube ». Selon lui en invi­tant « les assas­sins du vivre-ensem­ble », l’animateur a per­mis de faire émerg­er des « lead­ers d’opinion là où il n’y avait que des esprits malades », « il a ten­du le micro à ceux que per­son­ne ne voulait enten­dre. Il a offert de la médi­ati­sa­tion à des microphénomènes stu­pides et déviants ». Nous revoilà donc dans la lutte con­tre les « déviants » et autres « malades » à réé­du­quer, tout cela au nom de la démoc­ra­tie et de la tolérance bien entendu.

Mais dans cette curée anti-Tad­deï, le pom­pon revient une fois de plus à Car­o­line Fourest pour qui : « Chez Tad­déi, la démoc­ra­tie médi­a­tique, c’est 5 min­utes pour les Juifs et dix min­utes pour Hitler » ! On retrou­ve là, toute la nuance de l’intellectuel soucieux de vérité…

Mais que l’on se ras­sure, la France n’est pas en train de voir l’émergence d’un « fas­cisme inver­sé », comme le craig­nent les Russ­es. Pour Thier­ry Thuil­li­er en effet, le pro­jet de déplac­er l’émission de Tad­deï n’a rien à voir avec la pres­sion qui s’exerce con­tre l’animateur et n’est en rien une sanc­tion suite à l’émission sur Dieudon­né… Et inter­dic­tion de rire, s’il vous plaît !

Crédit pho­to : Siren-Com via Wiki­me­dia (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés