Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Christine Kelly, présentatrice de l’émission de Zemmour, menacée de mort
Christine Kelly, présentatrice de l’émission de Zemmour, menacée de mort

6 décembre 2019

Temps de lecture : 1 minute

Accueil | Veille médias | Christine Kelly, présentatrice de l’émission de Zemmour, menacée de mort

Christine Kelly, présentatrice de l’émission de Zemmour, menacée de mort

Christine Kelly, présentatrice de l’émission de Zemmour, menacée de mort

L’émission “Face à l’info” avec Eric Zemmour, régulièrement sous les feux des projecteurs, connaît de nouvelles péripéties. C’est désormais la présentatrice de cette dernière, Christine Kelly, qui est la cible de menaces de mort de la part des bien-pensants comme elle en a récemment fait part sur Twitter avec ces mots “Qui a déjà survécu à des mois ou semaines de menaces de mort en travaillant ?”.

Christine Kelly, aux antipodes de Zemmour

Chris­tine Kel­ly, née en Guade­loupe, passée au CSA pen­dant 6 ans, est pour­tant très loin de Zem­mour et y est dif­fi­cile­ment assim­i­l­able. Elle l’a d’ailleurs rap­pelé récem­ment par cette phrase : “Je pense cocher toutes les cas­es que n’aime pas Éric Zem­mour : femme, jour­nal­iste, protes­tante, défen­dant les familles mono­parentales, descen­dante d’esclave et sym­bole de la coloni­sa­tion française”.

Cepen­dant, cela “ne l’empêche pas de tra­vailler en intel­li­gence et dans le respect” avec Zem­mour et c’est prob­a­ble­ment là qu’est le prob­lème pour cer­tains adeptes du débat, mais à con­di­tion d’être dans l’entre-soi, puisque Kel­ly a annon­cé recevoir quo­ti­di­en­nement des men­aces de mort.

La droite en soutien, la gauche aux abonnés absents

Face à ces men­aces, de nom­breuses per­son­nal­ités ont exprimé leur sol­i­dar­ité à la journaliste.

Chez Les Répub­li­cains, Eric Ciot­ti et Julien Aubert lui ont apporté leur sou­tien, tout comme Valérie Pécresse et Valérie Boy­er, au Rassem­ble­ment Nation­al et assim­ilés, Gilbert Col­lard et Robert Ménard se sont aus­si manifestés.

À l’opposé, la gauche brille par son absence de réac­tion, à l’exception d’un petit tweet de Mar­lène Schiappa.

Sur le plan des médias, même chan­son, Valeurs Actuelles est le seul à avoir vive­ment réa­gi.

Voir aussi  Commentaire des programmes télé via internet : un sport national

Mal­gré tout, le CSA n’a pas trou­vé d’autre pri­or­ité que d’annoncer met­tre en demeure CNews à cause des pro­pos de Zem­mour. Un étrange sens des pri­or­ités alors que leur anci­enne col­lègue est men­acée de mort.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.

Emmanuel Kessler

PORTRAIT — Né en 1963 à Paris, d’un père directeur de recherche au CNRS et d’une mère qui enseignait le judaïsme, Emmanuel Kessler a eu une for­ma­tion philosophique, avant de com­mencer à tra­vailler en 1986 pour la Gazette des Communes.

Patrick de Carolis

PORTRAIT — Dis­cret, fier de ses racines provençales, n’ayant jamais caché sa foi chré­ti­enne et réputé proche de la Droite (ten­dance chi­raqui­enne) mais au cen­tre des réseaux de pou­voir (Le Siè­cle), accusé de pla­giat et pro­mo­teur de la diver­sité à France Télévi­sions, Patrick de Car­o­lis est un OVNI médiatique.