Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Punition numérique : ALDI Allemagne bloque des centaines de comptes X (ex Twitter)

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

21 novembre 2023

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Punition numérique : ALDI Allemagne bloque des centaines de comptes X (ex Twitter)

Punition numérique : ALDI Allemagne bloque des centaines de comptes X (ex Twitter)

Temps de lecture : 2 minutes

Des centaines, voire des milliers, de comptes d’utilisateurs ont été soudainement bloqués sur X/Twitter par la société ALDI Nord, y compris ceux de journalistes. L’entreprise sort de son silence et s’explique : il s’agit de punition numérique collective pour « xénophobie ».

Posts « xénophobes » supprimés puis les comptes bloqués

Essen. La chaîne de super­marchés ALDI Nord a blo­qué des mil­liers de comptes d’u­til­isa­teurs sur X/Twitter. « Nous avons récem­ment reçu de nom­breux com­men­taires au sujet de l’une des pub­lic­ités pub­liées sur notre compte X/Twitter. » Le prospec­tus pub­lic­i­taire de la semaine 44 présen­tait, entre autres, une femme blanche en train de marcher, suiv­ie d’un jog­ger à la peau foncée.

« Le ton des com­men­taires est presque exclu­sive­ment dis­crim­i­na­toire et par­fois raciste. Nous n’ac­cep­tons pas de tels pro­pos et les con­damnons dans les ter­mes les plus fer­mes » s’est indigné ALDI Nord. Les opéra­teurs de X/Twitter n’ayant pas sup­primé les mes­sages, l’entreprise serait dev­enue « elle-même active ».

Comptes associés bloqués également via une blockchain

Cepen­dant, au lieu de blo­quer unique­ment les util­isa­teurs qui auraient fait des com­men­taires « racistes », tous ceux qui suiv­aient les comptes respec­tifs de ces derniers, ont égale­ment été blo­qués : « Dans le cadre d’une « blockchain », nous avons blo­qué le pro­fil sur lequel le mes­sage xéno­phobe a été ini­tiale­ment pub­lié, ain­si que tous les pro­fils qui suiv­ent ce compte. Ce, sans utilis­er les soi-dis­ant listes de blocage ».

Journalistes et libéraux également été bloqués

Si des util­isa­teurs qui ne parta­gent pas cette « idéolo­gie » sont con­cernés, « nous le regret­tons beau­coup et déblo­querons bien enten­du ces comptes ». ALDI Nord a annon­cé que toute vio­la­tion du droit pénal serait sig­nalée. « Nous sommes tou­jours prêts à des échanges et des cri­tiques con­struc­tifs sur nos médias dans le cadre d’un dis­cours démoc­ra­tique. Toute­fois, lorsque la dig­nité d’autrui est vio­lée et que cer­tains sont insultés par des dis­cours de haine, cela n’est plus pos­si­ble. » La fonc­tion « com­men­taires » sur X/Twitter doit rester lim­itée jusqu’à nou­v­el ordre.

Cette vague de blocage a fait beau­coup de bruit sur X/Twitter.  De nom­breux util­isa­teurs, par­mi lesquels des jour­nal­istes, mais aus­si des libéraux, ont sig­nalé avoir été blo­qués alors qu’ils n’avaient jamais rien eu à voir avec ALDI sur X./Twitter.

La chaîne de super­marchés ALDI est présente dans 18 pays. En Alle­magne, elle est divisée en ALDI Nord (28 000 employés) et ALDI Sud (38 300 employés).

Source : Junge Frei­heit, 26/10/2023. Tra­duc­tion : AC.