Accueil | Actualités | Médias | Face au boycott publicitaire lancé suite à l’émission de Zemmour, M6 et Canal+ envisagent une attaque en justice
Pub­lié le 29 novembre 2019 | Éti­quettes : , , , ,

Face au boycott publicitaire lancé suite à l’émission de Zemmour, M6 et Canal+ envisagent une attaque en justice

La venue d’Eric Zemmour sur CNews avait déclenché de nombreuses pulsions de censure comme nous le relations il y a un mois. Au grand désespoir des censeurs, cette nouvelle émission a finalement permis à CNews de doubler ses audiences. Maintenant, Canal+ et M6 semblent vouloir attaquer en justice Sleeping Giants, principal instigateur de l’appel au boycott, comme nous le rapporte Europe 1.

Sleeping Giants et sa campagne de “name and shame”

Sleeping Giants est une organisation venue des États-Unis et dont le moyen d’action principal relève du cyberactivisme à coups de tweets. Son action phare consiste à mener des campagnes de “name and shame”, autrement dit, des campagnes visant à montrer les supposés mauvais agissements des entreprises et les faire changer d’avis (essentiellement en tarissant la publicité) par la peur d’atteindre à leur image.

Lors de la mise en place de l’émission de Zemmour, c’est à une campagne relevant de cette méthode qu’elle s’est livrée, enchaînant les tweets interpellant telle ou telle entreprise, diffusant simplement de la publicité sur CNews. Par la suite, certaines sociétés ont d’ailleurs plié et annoncé leur retrait. Cette campagne s’était étendue aux annonceurs diffusant sur Paris Première, où est produite la fameuse émission Zemmour & Naulleau.

Canal+ veut contre-attaquer, M6 pourrait suivre

Face à ces appels au boycott, Canal+, propriétaire de CNews, voudrait lancer une procédure judiciaire. Cette procédure ciblerait Sleeping Giants dans le cadre d’une action civile en responsabilité délictuelle pour appel fautif au boycott.

Souhaitant ne pas y aller seul, Canal+ discuterait avec M6, propriétaire de Paris Première, pour faire front commun. Affaire à suivre, les sycophantes ont peut-être du souci à se faire, nous y reviendrons prochainement.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This