Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
X poursuit sa mue vers une super application

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

11 octobre 2023

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | X poursuit sa mue vers une super application

X poursuit sa mue vers une super application

Temps de lecture : 2 minutes

Le nouvel X ne ressemblera que peu à l’ancien Twitter. Twitter était un outil d’information et de communication avec du texte, un texte d’abord limité puis augmenté et ensuite élargi à l’image puis à la vidéo. Le nouvel X sera une application multi-tâches comme l’indiquent ses nouveaux partenariats.

Entrée en fanfare de Paris Hilton

Paris Hilton est une indi­vid­u­al­ité mais surtout une mar­que ! Née en 1981, descen­dant de Con­rad Hilton fon­da­teur des hôtels du même nom, elle incar­ne – avec tous ses défauts – la société de l’image.

Chanteuse, man­nequin, actrice, vedette de la télévi­sion dans des émis­sions de téléréal­ité elle est surtout dev­enue une mar­que. Ses par­fums, la vente de son image pour la pub­lic­ité (entre autres pour les hôtels qui por­tent son nom) génér­eraient plus de 4 mil­liards de dol­lars de béné­fices par an. Un empire fondé sur du vent mais un empire médi­a­tique et publicitaire.

Paris Hilton et X s’associent

Comme nous l’apprend Siè­cle dig­i­tal, X et l’agence de pub­lic­ité numérique de Paris Hilton ont signé un accord de parte­nar­i­at. Qua­tre pro­grammes vidéo orig­in­aux par an seront four­nis par l’agence 11.11. Ces pro­grammes seront cen­trés sur ce que sait faire Paris Hilton : ven­dre des pro­duits en ligne ou déclencher une impul­sion d’achat pour se ren­dre ensuite dans une bou­tique. Les pro­duits pour­ront être ceux de Paris Hilton ou d’autres partenaires.

La nou­velle direc­trice générale de X, Lin­da Yac­cari­no, vient de la chaîne télévisée NBC où elle a créé un ser­vice de stream­ing qui a rapi­de­ment atteint 20 mil­lions d’abonnés. C’est cette expéri­ence qu’elle met au ser­vice de X.

En par­al­lèle la nou­velle direc­tion de X tra­vaille sur des jeux vidéo qui seront en exclu­siv­ité ou semi-exclu­siv­ité à tra­vers des parte­nar­i­ats. Il sera pos­si­ble dans quelques mois non seule­ment d’acheter et de ven­dre sur X mais aus­si de jouer. Par ailleurs les abon­nés Pre­mi­um pour­ront être rémunérés selon la pop­u­lar­ité de leurs pub­li­ca­tions. Un début appli­ca­tion glob­ale bien loin du Twit­ter ini­tial. La rentabil­ité est annon­cée pour début 2024, un défi qui paraî­trait démesuré pour n’importe quel respon­s­able mais à la mesure du man­ag­er hors normes qu’est Elon Musk.