Accueil | Actualités | Médias | Chaises musicales à venir à la rédaction de France Inter
Pub­lié le 20 mai 2015 | Éti­quettes : , ,

Chaises musicales à venir à la rédaction de France Inter

Outre un nouveau directeur pour France Info, Radio France va également devoir remanier la direction du service politique de France Inter, à deux ans de la présidentielle.

En effet, début mai, Marie-Eve Malouines quittait ses fonctions à France Info pour aller présider la chaine parlementaire LCP-Assemblée Nationale. Pour remplacer cette figure de la station, la direction de Radio France « prend son temps » afin d'opter pour le meilleur choix possible.

Du côté de France Inter, selon puremedias.com, l'actuel chef du service politique, Marc Fauvelle, va également changer de poste. À sa demande, il présentera à la rentrée le journal de 8 h, pic d'audience de la troisième radio de France actuellement dirigé par Mickaël Thébault.

« Un mouvement qui devrait provoquer un jeu de chaises musicales au sein de la rédaction », note puremedias.com.

Voir notre infographie de Radio France ainsi que nos portraits de Marie-Eve Malouines et de Marc Fauvelle

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

22% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 445,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux