Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Marie-Ève Malouines, nouvelle présidente de LCP

11 mai 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Marie-Ève Malouines, nouvelle présidente de LCP

Marie-Ève Malouines, nouvelle présidente de LCP

La Chaîne Parlementaire a une nouvelle présidente. Sans surprise, c’est Marie-Ève Malouines, figure de France Info, qui a été nommée par le bureau de l’Assemblée nationale mercredi 6 mai.

L’actuelle direc­trice du ser­vice poli­tique de France Info suc­cédera à Gérard Leclerc, qui était can­di­dat à sa suc­ces­sion. Le prési­dent de l’Assem­blée Nationale, Claude Bar­tolone, qui a soutenu l’idée qu’une femme devrait, pour la pre­mière fois, diriger LCP, a pesé dans la bal­ance.

Mais Mme Mal­ouines était égale­ment soutenue par le présen­ta­teur de l’émis­sion à laque­lle elle par­tic­i­pait sur LCP, Frédéric Haz­iza, surnom­mé « le faiseur de roi de LCP ». Sur Twit­ter, celle-ci s’est déclarée « ravie de men­er une aven­ture exal­tante au cœur du débat répub­li­cain, avec une équipe de qual­ité », axant sa stratégie sur une volon­té de s’adress­er aux jeunes.

Depuis ses débuts à Radio France en 1988 lors des lég­isla­tives de Mar­seille, opposant alors Tapie et Le Pen, Marie-Ève Mal­ouines a tou­jours baigné dans la poli­tique. Elle a rejoint France Inter en 1989 avant d’in­té­gr­er le ser­vice poli­tique de la sta­tion l’an­née suiv­ante.

En 1995, après la prési­den­tielle, elle est nom­mée au ser­vice poli­tique de France Info, ser­vice dont elle pren­dra la direc­tion en 2004. Elle intè­gre en par­al­lèle l’équipe de Frédéric Haz­iza dans « Ques­tions d’in­fo » sur LCP.

Elle a lancé, sur France Info en 2008, le pre­mier zap­ping radio en com­pi­lant des déc­la­ra­tions poli­tiques enten­dues dans les médias. La même année, elle est dev­enue la vice-prési­dente de l’As­so­ci­a­tion des jour­nal­istes par­lemen­taires.

Marie-Ève Mal­ouines est l’au­teur de plusieurs livres poli­tiques. En 2001, elle pub­lie Deux hommes pour un fau­teuil, Chroniques de la cohab­i­ta­tion 1997–2001, qui retrace la cohab­i­ta­tion entre Jacques Chirac et Lionel Jospin, avant de s’in­téress­er, en 2006, au cou­ple François Hol­lande-Ségolène Royale avec La Madone et le cul­b­u­to ou l’in­lass­able ambi­tion de Ségolène Roy­al et François Hol­lande. Elle pub­liera par la suite deux biogra­phies des deux social­istes, en 2007 et 2010. Son dernier livre, Nico­las Sarkozy : le pou­voir et la peur, est paru en 2012, à la fin du man­dat de l’an­cien chef de l’É­tat.

Elle pren­dra ses fonc­tions de prési­dente-direc­trice-générale de La Chaîne Par­lemen­taire-Assem­blée nationale le 8 juin prochain. De son côté, la chaîne Pub­lic Sénat, qui partage le même canal, a égale­ment un nou­veau PDG en la per­son­ne d’Em­manuel Kessler, qui a été désigné le 15 avril dernier.

Voir notre portrait de Marie-Ève Malouines

Crédit pho­to : DR France Info

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Abel Mestre

PORTRAIT — Faut-il class­er Abel Mestre dans la caté­gorie jour­nal­iste ? Abel Mestre con­stitue à lui seul un fourre-tout de l’extrême extrême-gauche, allant du stal­in­isme à l’anarchisme en pas­sant par le trot­skisme expéri­men­tal et l’action de rue.

Sophia Aram

PORTRAIT — Issue d’une famille d’o­rig­ine maro­caine, Sophia Aram est née à Ris-Orangis (Essonne) le 29 juin 1973. Sophia Aram s’ini­tie à l’art de l’im­pro­vi­sa­tion dans les étab­lisse­ments sco­laires de Trappes puis au sein de la com­pag­nie « Déclic Théâtre », où elle côtoie Jamel Deb­bouze.

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision