Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Carte de presse : les tribulations de Laurence Ferrari
Publié le 

4 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Carte de presse : les tribulations de Laurence Ferrari

Carte de presse : les tribulations de Laurence Ferrari

Montrer ses jambes et ses talons aiguilles, avec quatre autres « bourgeoises médiatiques », sur une chaîne de la TNT ne suffit pas pour obtenir une carte de presse. Ce n’est pas nous qui le disons, mais la très sérieuse CCIJP, la commission de la carte d’identité des journalistes professionnels…

Cette instance, com­posée, à par­ité de jour­nal­istes et de patrons de presse, con­sid­ère, en effet, le Grand 8, comme une émis­sion de diver­tisse­ment et non comme une émis­sion d’in­for­ma­tion. D’ailleurs, Audrey Pul­var, elle aus­si, mem­bre de la « bande de filles » dont « les aspérités réu­nies font des étin­celles », selon la présen­ta­tion offi­cielle de l’émis­sion, avait pris les devants en ne deman­dant pas le renou­velle­ment de sa pré­cieuse carte, la qual­i­fi­ant même de « rec­tan­gle de plas­tique ». Si, dans un tweet, Lau­rence Fer­rari a « préféré rire » de ce refus qu’elle con­sid­ère comme une « aber­ra­tion », il n’en demeure pas moins qu’il s’ag­it d’un coup dur pour la jolie blonde.

Invitée du Petit Jour­nal de Yann Barthès, elle a préféré rel­a­tivis­er : « ce n’est pas très grave pour moi. Je suis, je reste jour­nal­iste. Je n’ai pas besoin de cette petite carte là pour me le dire. […] Mes états de ser­vice par­lent pour moi ». Esti­mant cepen­dant la déci­sion injuste pour ses col­lab­o­ra­teurs qui « font du jour­nal­isme », elle annonçait que ces derniers feraient donc appel de cette déci­sion. Quant à elle, elle avouait qu’elle n’en­gagerait pas la même démarche, sans en expli­quer la rai­son.

Mais trois jours plus tard, on aura la réponse. Lau­rence Fer­rari annonçait, en effet, dans un entre­tien au Parisien, qu’elle ani­merait, à par­tir de sep­tem­bre prochain, la tranche d’in­fo 18h–19h30 sur i>Télé. Selon le quo­ti­di­en, l’an­i­ma­trice-jour­nal­iste « devrait recevoir un ou deux invités, qu’elle cuisin­era ». Pour L’Ex­press, le recrute­ment de l’an­ci­enne présen­ta­trice du 20 heures de TF1 « trot­tait dans les têtes des dirigeants de la chaîne tout-info du groupe Canal+ qui cherchent de longue date à incar­n­er plus solide­ment leur antenne ». L’ob­jec­tif, claire­ment affiché, est de con­cur­rencer « la toute puis­sante » BFM TV.

On ne sait pas si cet objec­tif sera tenu. Mais ce que l’on sait, en revanche, c’est que, sans aucun doute, cette nou­velle émis­sion per­me­t­tra à Lau­rence Fer­rari de récupér­er sa pré­cieuse carte de presse, sans faire appel auprès de la CCIJP…

Source : L’Ex­press — crédit pho­to : L’Ob­ser­va­toire des [Médias] (DR) via Youtube

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision