Accueil | Actualités | Médias | BFMTV n’aurait « pas viré Éric Zemmour »
Pub­lié le 6 mai 2015 | Éti­quettes : , , ,

BFMTV n’aurait « pas viré Éric Zemmour »

Viré d'i>Télé en décembre dernier pour délit d'opinion, Éric Zemmour n'aurait pas subi le même sort sur BFMTV, a assuré son directeur général samedi dernier.

Invité de Sud Radio, Guillaume Dubois s'est vu interroger sur ce qu'aurait fait BFMTV à la place d'i>Télé suite à la polémique entourant des propos prêtés à Éric Zemmour dans la presse italienne. « On ne l'aurait pas viré. Notamment car en l’occurrence c'était une émission de débat, donc c'était pas non plus une émission de propagande », a-t-il souligné, faisant référence à l'émission « Ça se dispute » dans laquelle le chroniqueur officiait.

« Il y avait Domenach en face qui était capable de lui répondre, et qui le faisait », a jugé M. Dubois, d'autant qu'en parallèle, les « dérapages » du journaliste « profitaient en terme d'audience » à la chaîne.

Lorsque l'animateur lui demande si, un jour, Zemmour pourrait rejoindre BFMTV, le directeur général estime qu'« il pourrait », même s'il n'est « pas sûr que ce soit opportun dans le contexte actuel de suspicion qui plane sur BFMTV », accusée de « tous les maux ».

En décembre, i>Télé avait décidé de licencier son chroniqueur vedette suite à des propos qui lui avaient été prêtés dans un journal italien. Il était alors accusé de vouloir « déporter » les musulmans, mot qu'il n'avait jamais prononcé.

Voir notre portrait d'Éric Zemmour ainsi que notre dossier : « Le phénomène Zemmour, grenade dans un Bunker »

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux