Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Zadig, un regard américain sur la France

24 mars 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Zadig, un regard américain sur la France

Zadig, un regard américain sur la France

Eric Fottorino est celui qui a lancé avec succès Le 1, un hebdomadaire libéral-libertaire pur jus, largement soutenu par le camp du Bien médiatique, les Centres de documentation des lycées (en liaison avec le CLEMI) et les médiathèques. Il a lancé plus récemment avec François Busnel présentateur de la Grande Librairie (France 5) America, un trimestriel consacré à l’Amérique. Il présente maintenant Zadig un nouveau trimestriel ayant trait à la France, sous un regard américanomorphe.

Zadig est un enfant d’America

Voltaire – auteur de Zadig en 1747 comme cha­cun sait – est un enfant des « States » pour­rions-nous dire en franglais et « Zadig est un enfant d’America » (Le Figaro du 19 mars 2019) explique docte­ment Fot­tori­no. Sur la forme pré­cise-t-il, et sur le fond, c’est un enfant du 1. L’influence des États-Unis sur le plan cul­turel n’est plus à démontrer.

Depuis les Young Lead­ers par­tielle­ment for­més aux États-Unis et sym­pa­thiques agents d’influence de l’oncle Sam en pas­sant par Hol­ly­wood. Un entre­tien rob­o­ratif à ce sujet a été pub­lié dans le numéro d’avril-mai 2019 de la revue Élé­ments avec Pierre Cone­sa, ancien haut fonc­tion­naire de la DGSE et auteur de « Hol­ly­war. Hol­ly­wood, arme de pro­pa­gande mas­sive », une indus­trie qu’il qual­i­fie de « for­mi­da­ble machine à fab­ri­quer de l’ennemi ». Un enne­mi démon­isé alors que le pays pro­duc­teur est tou­jours mis en valeur, directe­ment ou indirectement.

Les éditions Zadig

Pour la cause, une mai­son d’édition séparée a été créée : les édi­tions Zadig. Sans doute pour éviter le naufrage con­tagieux dont avait été vic­time L’Ebdo où Lau­rent Bec­ca­ria avait per­du le con­trôle des mooks XXI et Six mois logés dans la même société éditrice que le mal­heureux heb­do­madaire alors que ce dernier avait mis la clé sous la porte après trois mois d’existence.

Alors America/Zadig, ou bien Zadig/America ? Pourquoi ne pas plutôt lire Pierre Cone­sa ? Hol­ly­war. Hol­ly­wood, arme de pro­pa­gande mas­sive, Robert Laf­font, 224 p, 18€.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.