Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Ventes en ligne : quand des magazines cassent les prix sur les abonnements
Ventes en ligne : quand des magazines cassent les prix sur les abonnements

25 novembre 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Ventes en ligne : quand des magazines cassent les prix sur les abonnements

Ventes en ligne : quand des magazines cassent les prix sur les abonnements

Ventes en ligne : quand des magazines cassent les prix sur les abonnements

Pour contrer la baisse des ventes au numéro et la désaffection croissante des lecteurs pour la presse, sur fonds de crise de confiance et de dictature idéologique de moins en moins bien dissimulée, les éditeurs de presse rivalisent d’astuces pour casser les prix des abonnements. Ainsi des sites de ventes privées en ligne peuvent proposer à leurs abonnés des prix cassés, comme dernièrement lors d’une vente sur Bazarchic.

De la mode et du sport

On trou­ve bien enten­du de nom­breux mag­a­zines de mode (Ami­na mag, 19 € au lieu de 30, soit 36% de remise, bien mieux que le site spé­cial­isé Info Presse qui ne pro­pose qu’un rabais de 10%), L’Officiel, idem, Jalouse (24 € au lieu de 36 € sur un an, 12 numéros, soit un tiers de moins) et même Marie-France pen­dant deux ans (32 € au lieu de 44 € soit 27% de remise) ou encore de sport (So Foot club, 25 € au lieu de 39 €, soit 35% de remise), So Foot (31 € au lieu de 45 €, soit 31% de remise sur un an), etc. Sans oubli­er 60 mil­lions de con­som­ma­teurs, au rabais d’un tiers (37 € au lieu de 56,70 €).

Causeur et Causette

On y trou­ve aus­si des mag­a­zines d’opinion, comme Causeur, 23€ au lieu de 35,40 € sur 6 mois, soit 35% de remise . Mais encore L’Obs, 37% de rabais (149 € con­tre 234 € sur un an), le fémin­iste Causette, tout juste repris in extrem­is, avec 41% de remise (39 € au lieu de 60,50 €), Soci­ety avec 42% de remise (55 € au lieu de 93,60 €) Alter­na­tives Économiques avec 40% de rabais (45 € au lieu de 70,50 €), moitié moins cher pour Poli­tis (75 € con­tre 146 €), 62% de rabais pour Le Point et l’Express (89 € con­tre 234 €), 65% de rabais pour le mag­a­zine forte­ment en perte du saltim­ban­quier Matthieu Pigasse Les Inrock­upt­ibles (67 € con­tre 189,60 €), 66% pour Valeurs Actuelles (89 € con­tre 254,80 €) Chal­lenges avec un rabais de 74% ( !), 49 € sur un an au lieu de 184,80 €, et même 80% de rabais pour le Time en édi­tion française (52 € au lieu de 257,40 € sur un an) !

À ces con­di­tions, le lecteur qui con­tin­ue à acheter au numéro dans les kiosques ou à s’abonner plein pot pour­rait se sen­tir un peu pris pour un pigeon…

Voir aussi

Kiosques à jour­naux : on ferme !

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.