Accueil | Actualités | Médias | Ventes en ligne : quand des magazines cassent les prix sur les abonnements
Pub­lié le 25 novembre 2018 | Éti­quettes : , , , , , ,

Ventes en ligne : quand des magazines cassent les prix sur les abonnements

Pour contrer la baisse des ventes au numéro et la désaffection croissante des lecteurs pour la presse, sur fonds de crise de confiance et de dictature idéologique de moins en moins bien dissimulée, les éditeurs de presse rivalisent d’astuces pour casser les prix des abonnements. Ainsi des sites de ventes privées en ligne peuvent proposer à leurs abonnés des prix cassés, comme dernièrement lors d'une vente sur Bazarchic.

De la mode et du sport

On trouve bien entendu de nombreux magazines de mode (Amina mag, 19 € au lieu de 30, soit 36% de remise, bien mieux que le site spécialisé Info Presse qui ne propose qu’un rabais de 10%), L’Officiel, idem, Jalouse (24 € au lieu de 36 € sur un an, 12 numéros, soit un tiers de moins) et même Marie-France pendant deux ans (32 € au lieu de 44 € soit 27% de remise) ou encore de sport (So Foot club, 25 € au lieu de 39 €, soit 35% de remise), So Foot (31 € au lieu de 45 €, soit 31% de remise sur un an), etc. Sans oublier 60 millions de consommateurs, au rabais d’un tiers (37 € au lieu de 56,70 €).

Causeur et Causette

On y trouve aussi des magazines d’opinion, comme Causeur, 23€ au lieu de 35,40 € sur 6 mois, soit 35% de remise . Mais encore L’Obs, 37% de rabais (149 € contre 234 € sur un an), le féministe Causette, tout juste repris in extremis, avec 41% de remise (39 € au lieu de 60,50 €), Society avec 42% de remise (55 € au lieu de 93,60 €) Alternatives Économiques avec 40% de rabais (45 € au lieu de 70,50 €), moitié moins cher pour Politis (75 € contre 146 €), 62% de rabais pour Le Point et l’Express (89 € contre 234 €), 65% de rabais pour le magazine fortement en perte du saltimbanquier Matthieu Pigasse Les Inrockuptibles (67 € contre 189,60 €), 66% pour Valeurs Actuelles (89 € contre 254,80 €) Challenges avec un rabais de 74% ( !), 49 € sur un an au lieu de 184,80 €, et même 80% de rabais pour le Time en édition française (52 € au lieu de 257,40 € sur un an) !

À ces conditions, le lecteur qui continue à acheter au numéro dans les kiosques ou à s’abonner plein pot pourrait se sentir un peu pris pour un pigeon…

Voir aussi

Kiosques à journaux : on ferme !

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This