Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Tapie hypothèque ses maisons pour sauver son groupe
Publié le 

7 novembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Tapie hypothèque ses maisons pour sauver son groupe

Tapie hypothèque ses maisons pour sauver son groupe

Bernard Tapie, qui a pris en décembre 2012 50 % du capital du Groupe Hersant Média, est ainsi devenu actionnaire des journaux La Provence, Nice-Matin et Corse-Matin. Devant la situation difficile du groupe et les conflits avec Philippe Hersant, ce dernier a tenu à souligner, dans Les Échos, son investissement dans la presse.

« Quand on m’a pro­posé d’entrer au cap­i­tal de Groupe Her­sant Média, il a fal­lu que j’apporte 20 mil­lions d’euros pour racheter les créances des ban­ques, plus 5 mil­lions d’euros que j’ai mis en réserve, et bien m’en a pris, pour pay­er les salaires. Et je me suis engagé à met­tre entre 20 et 25 mil­lions d’euros de plus pour assur­er le développe­ment de l’entreprise et sa péren­nité. Je m’y suis engagé devant le min­istère de l’Industrie, le tri­bunal de com­merce, les ban­ques et les syn­di­cats », a rap­pelé l’homme d’af­faires.

Et celui-ci de pour­suiv­re : « Pour les 20 pre­miers

I’ve count­less them cleans­ing well Kin­erase http://www.geneticfairness.org/ Look avoid obvi­ous­ly top reduced.

mil­lions d’euros, j’ai hypothéqué ma mai­son de Saint-Tropez. Et je ne vais pas hésiter à hypothé­quer mon hôtel par­ti­c­uli­er de la rue des Saints-Pères, auquel je tiens telle­ment, pour assur­er la sauve­g­arde du groupe et sauver 2 500 emplois. »

Après avoir mouil­lé Philippe Her­sant (dont, dit-on, il avait été inter­loqué par le train de vie) en déclarant qu’il serait sans doute « prêt à faire la même chose », Bernard Tapie a assuré : « je crois à l’avenir de MA presse écrite ».

Crédit pho­to : cap­ture d’écran RTL via Youtube

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision