Accueil | Actualités | Médias | Tapie-Hersant : le bras de fer continue
Pub­lié le 27 octobre 2013 | Éti­quettes : , , , , ,

Tapie-Hersant : le bras de fer continue

Le divorce entre Bernard Tapie et Philippe Hersant se poursuit au sein du groupe Hersant Médias.

Après avoir racheté la moitié du groupe, Bernard Tapie a du réorganiser le contrat devant les problèmes de trésorerie de Philippe Hersant. Tapie est propriétaire à 100 % de La Provence, détient 50 % de Corse-Matin et 25 % de Nice-Matin (le reste appartenant à M. Hersant).

Depuis, l’orage gronde à Nice-Matin : un plan social portant sur la suppression de 180 à 200 postes a été confirmé le 7 octobre dernier. C’est dans ce contexte que Philippe Hersant espère reprendre la main sur la totalité du groupe en rachetant les 25 % détenus par Bernard Tapie. Selon Le Figaro, ce dernier serait prêt à céder ses parts en échange de la moitié du capital de Corse-Matin, la « pépite » du groupe.

Mais les négociations vont être rudes. Philippe Hersant souhaite en effet que Bernard Tapie participe au financement des départs du groupe Nice-Matin. Pour résoudre cette situation tendue, un conciliateur a été nommé pour trouver une solution d’ici fin octobre et que le partage soit équitable.

Crédit photo : trois-tetes via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This