Accueil | Actualités | Médias | Tapie-Hersant : le bras de fer continue
Pub­lié le 27 octobre 2013 | Éti­quettes : , , , , ,

Tapie-Hersant : le bras de fer continue

Le divorce entre Bernard Tapie et Philippe Hersant se poursuit au sein du groupe Hersant Médias.

Après avoir racheté la moitié du groupe, Bernard Tapie a du réorganiser le contrat devant les problèmes de trésorerie de Philippe Hersant. Tapie est propriétaire à 100 % de La Provence, détient 50 % de Corse-Matin et 25 % de Nice-Matin (le reste appartenant à M. Hersant).

Depuis, l’orage gronde à Nice-Matin : un plan social portant sur la suppression de 180 à 200 postes a été confirmé le 7 octobre dernier. C’est dans ce contexte que Philippe Hersant espère reprendre la main sur la totalité du groupe en rachetant les 25 % détenus par Bernard Tapie. Selon Le Figaro, ce dernier serait prêt à céder ses parts en échange de la moitié du capital de Corse-Matin, la « pépite » du groupe.

Mais les négociations vont être rudes. Philippe Hersant souhaite en effet que Bernard Tapie participe au financement des départs du groupe Nice-Matin. Pour résoudre cette situation tendue, un conciliateur a été nommé pour trouver une solution d’ici fin octobre et que le partage soit équitable.

Crédit photo : trois-tetes via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.