Accueil | Actualités | Médias | Le torchon brûle entre Tapie et Hersant
Pub­lié le 28 septembre 2013 | Éti­quettes : , , , , , ,

Le torchon brûle entre Tapie et Hersant

L’accord entre Bernard Tapie et Philippe Hersant pour la reprise et la cogestion du groupe Hersant Média, qui détient plusieurs journaux dans le sud de la France, tourne au fiasco.

Cet été déjà, devant l’incapacité de Philippe Hersant d’honorer le paiement des salaires des employés, Bernard Tapie avait du lui-même débourser près de 4 millions d’euros. Afin que ce genre d’incident ne se reproduise plus, Tapie a décidé d’une totale réorganisation du contrat.

Désormais, l’homme d’affaire aura la charge exclusive de La Provence et de Corse Matin quand Philippe Hersant assumera la gestion de Nice Matin et Var Matin. Chacun chez soi. Nice Matin et Var Matin étant les journaux les plus en difficulté du groupe, Hersant aura du pain sur la planche. Ce dernier cherche d’ailleurs déjà un repreneur pour le quotidien niçois.

De par ce redécoupage en deux entités distinctes, Tapie a donc fait une bonne opération, se détachant des problèmes de trésorerie de son associé. Mais entre les deux hommes, le torchon brûle. Petite anecdote : selon L’Express, Tapie aurait été interloqué par le train de vie de Philippe Hersant à la suite d’une visite à l’hôtel particulier parisien de ce dernier. Un train de vie en total contraste avec la santé de son groupe…

Crédit photo : montage Ojim (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This