Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Signal en forme, WhatsApp en déclin

23 janvier 2021

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Signal en forme, WhatsApp en déclin

Signal en forme, WhatsApp en déclin

Quand la censure rebat les cartes du monde des applications : au moment où l’application PARLER est supprimée des plateformes de distribution Google et Apple, ainsi que d’Amazon, au moment où l’application Telegram est également dans le collimateur de la gauche américaine, l’application Signal sort de son domaine jusqu’ici plus ou moins confidentiel.

Un cours d’action qui augmente de 1000%

Alors que début jan­vi­er 2021 l’action de Sig­nal Mes­sen­ger LLC, une société du Texas, était cotée moins de 0,60$, elle dépas­sait 10 € quelques jours plus tard pour se sta­bilis­er à 4,6$ le 21 jan­vi­er, une aug­men­ta­tion de quelques 800% après avoir dépassé les 1000%.

Les malheurs de WhatsApp

Com­ment l’expliquer ? La poli­tique de cen­sure de Twit­ter, la déci­sion de Zucker­berg de faire partager les infor­ma­tions entre What­sApp et Face­book (déci­sion remise à plus tard devant les con­séquences), ont entraîné un afflux de nou­veaux util­isa­teurs vers Telegram et Sig­nal. Un sim­ple tweet de l’homme le plus riche du monde Elon Musk (il a détrôné Jeff Bezos d’Amazon après la flam­bée des cours de bourse de Tes­la), dis­ant : « utilisez Sig­nal » a accéléré le mou­ve­ment ; de nou­veaux trans­ferts de comptes seront à suiv­re dans les semaines à venir.

Pour les ama­teurs de cap­i­tal­i­sa­tion, Sig­nal dans son ensem­ble valait moins de 7 dol­lars l’action début 2020 et oscille entre 500 et 700 mil­lions (l’action fait le yoyo) un an plus tard.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.