Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Salut les terriens : Canal+ condamné à verser plus de 800 000 euros à Ardisson

25 janvier 2020

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Salut les terriens : Canal+ condamné à verser plus de 800 000 euros à Ardisson

Salut les terriens : Canal+ condamné à verser plus de 800 000 euros à Ardisson

Comme nous l’avions évoqué en juin 2019, Thierry Ardisson avait quitté C8 et le groupe Canal+ suite à des désaccords avec Vincent Bolloré (propriétaire du groupe) qui lui demandait de gros efforts financiers concernant ses émissions “Salut les terriens” et “Les Terriens du dimanche”. Ardisson l’avait alors attaqué en justice.

Ardisson contre la “télé low cost”

Salut les ter­riens”, pro­duite depuis 2006, et “Les Ter­riens du dimanche”, pro­duite depuis 2017, représen­taient deux émis­sions emblé­ma­tiques de la chaîne C8. Ardis­son, con­nu pour un cer­tain franc par­ler, que ce soit con­tre le CSA ou Char­line Van­hoe­nack­er, ani­mait et pro­dui­sait par le biais de sa société (Ardi SAS), ces deux émis­sions, capa­bles d’élever ponctuelle­ment le débat télévisuel.

Mais en mai 2019, Bol­loré avait souhaité con­tin­uer l’émission tout en payant deux fois moins Ardis­son qui pro­dui­sait la pre­mière émis­sion pour 198 000 euros le numéro et la deux­ième, 155 000 euros. Ce à quoi Ardis­son avait répon­du refuser faire de la “télévi­sion lows cost”, entraî­nant son départ du groupe et la fin des deux émis­sions. Il a alors attaqué Canal+ et réclamé 6,8 mil­lions d’euros.

Plus de 800 000 euros de condamnation

C’est finale­ment cette « mod­ique » somme, en com­para­i­son des 6,8 mil­lions, de 811 500 euros que va touch­er Ardi SAS. Cela fait suite à une con­damna­tion du Tri­bunal de com­merce de Paris du 21 jan­vi­er 2020, pour “rup­ture bru­tale des rela­tions com­mer­ciales” (le préju­dice moral et pro­fes­sion­nel n’a par con­tre, pas été retenu).

En com­para­i­son, Maïte­na Biraben, l’ancienne présen­ta­trice du “Grand Jour­nal”, licen­ciée en 2016, avait obtenu 3,4 mil­lions d’euros de Canal+ en 2018, comme le rap­pelle Pure Médias. Prob­a­ble­ment motivé par ces chiffres, mais pas seule­ment, Ardis­son aurait déjà annon­cé faire appel de son pre­mier juge­ment. Affaire à suivre…

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.