Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Salut les terriens : Canal+ condamné à verser plus de 800 000 euros à Ardisson
Salut les terriens : Canal+ condamné à verser plus de 800 000 euros à Ardisson

25 janvier 2020

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Salut les terriens : Canal+ condamné à verser plus de 800 000 euros à Ardisson

Salut les terriens : Canal+ condamné à verser plus de 800 000 euros à Ardisson

Salut les terriens : Canal+ condamné à verser plus de 800 000 euros à Ardisson

Comme nous l’avions évoqué en juin 2019, Thierry Ardisson avait quitté C8 et le groupe Canal+ suite à des désaccords avec Vincent Bolloré (propriétaire du groupe) qui lui demandait de gros efforts financiers concernant ses émissions “Salut les terriens” et “Les Terriens du dimanche”. Ardisson l’avait alors attaqué en justice.

Ardisson contre la “télé low cost”

Salut les ter­riens”, pro­duite depuis 2006, et “Les Ter­riens du dimanche”, pro­duite depuis 2017, représen­taient deux émis­sions emblé­ma­tiques de la chaîne C8. Ardis­son, con­nu pour un cer­tain franc par­ler, que ce soit con­tre le CSA ou Char­line Van­hoe­nack­er, ani­mait et pro­dui­sait par le biais de sa société (Ardi SAS), ces deux émis­sions, capa­bles d’élever ponctuelle­ment le débat télévisuel.

Mais en mai 2019, Bol­loré avait souhaité con­tin­uer l’émission tout en payant deux fois moins Ardis­son qui pro­dui­sait la pre­mière émis­sion pour 198 000 euros le numéro et la deux­ième, 155 000 euros. Ce à quoi Ardis­son avait répon­du refuser faire de la “télévi­sion lows cost”, entraî­nant son départ du groupe et la fin des deux émis­sions. Il a alors attaqué Canal+ et réclamé 6,8 mil­lions d’euros.

Plus de 800 000 euros de condamnation

C’est finale­ment cette « mod­ique » somme, en com­para­i­son des 6,8 mil­lions, de 811 500 euros que va touch­er Ardi SAS. Cela fait suite à une con­damna­tion du Tri­bunal de com­merce de Paris du 21 jan­vi­er 2020, pour “rup­ture bru­tale des rela­tions com­mer­ciales” (le préju­dice moral et pro­fes­sion­nel n’a par con­tre, pas été retenu).

En com­para­i­son, Maïte­na Biraben, l’ancienne présen­ta­trice du “Grand Jour­nal”, licen­ciée en 2016, avait obtenu 3,4 mil­lions d’euros de Canal+ en 2018, comme le rap­pelle Pure Médias. Prob­a­ble­ment motivé par ces chiffres, mais pas seule­ment, Ardis­son aurait déjà annon­cé faire appel de son pre­mier juge­ment. Affaire à suivre…

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Arthur Dreyfuss

PORTRAIT — Le ben­jamin de l’état-major de Patrick Drahi n’en finit pas de mon­ter dans la hiérar­chie d’Altice.

Cyril Hanouna

PORTRAIT — Incar­na­tion de la « télé-poubelle », Cyril Hanouna truste les suc­cès et les places dans le Paysage Audio­vi­suel Français (PAF) en tant que pro­duc­teur, ani­ma­teur sur D8 avec « Touche pas à mon poste » et de radio à Europe 1 ou acteur de cinéma.

Christian Terras

PORTRAIT — C’est un homme qui appa­rait régulière­ment dans les médias quand il s’agit de faire le procès de l’Église catholique. Présen­té comme « théolo­gien », ou comme un « grand spé­cial­iste du catholi­cisme », il est con­sid­éré comme un inter­locu­teur val­able et objectif.

Mélissa Theuriau

PORTRAIT. Incar­na­tion vivante de la mix­ité heureuse et bour­geoise, cette grande prêtresse de la tolérance offi­cie depuis l’île-Saint-Louis, loin des car­cass­es de voitures brûlées et des vapeurs de haschich.

Audrey Pulvar

PORTRAIT — Audrey Pul­var est née le 21 févri­er 1972 à Fort-de-France (Mar­tinique). Son père, Marc Pul­var, est le fon­da­teur du Mou­ve­ment indépen­dan­tiste mar­tini­quais et secré­taire de la cen­trale syn­di­cale des tra­vailleurs mar­tini­quais (CSTM).