Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Salut les terriens : Canal+ condamné à verser plus de 800 000 euros à Ardisson

25 janvier 2020

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Salut les terriens : Canal+ condamné à verser plus de 800 000 euros à Ardisson

Salut les terriens : Canal+ condamné à verser plus de 800 000 euros à Ardisson

Comme nous l’avions évoqué en juin 2019, Thierry Ardisson avait quitté C8 et le groupe Canal+ suite à des désaccords avec Vincent Bolloré (propriétaire du groupe) qui lui demandait de gros efforts financiers concernant ses émissions “Salut les terriens” et “Les Terriens du dimanche”. Ardisson l’avait alors attaqué en justice.

Ardisson contre la “télé low cost”

Salut les ter­riens”, pro­duite depuis 2006, et “Les Ter­riens du dimanche”, pro­duite depuis 2017, représen­taient deux émis­sions emblé­ma­tiques de la chaîne C8. Ardis­son, con­nu pour un cer­tain franc par­ler, que ce soit con­tre le CSA ou Char­line Van­hoe­nack­er, ani­mait et pro­dui­sait par le biais de sa société (Ardi SAS), ces deux émis­sions, capa­bles d’élever ponctuelle­ment le débat télévi­suel.

Mais en mai 2019, Bol­loré avait souhaité con­tin­uer l’émission tout en payant deux fois moins Ardis­son qui pro­dui­sait la pre­mière émis­sion pour 198 000 euros le numéro et la deux­ième, 155 000 euros. Ce à quoi Ardis­son avait répon­du refuser faire de la “télévi­sion lows cost”, entraî­nant son départ du groupe et la fin des deux émis­sions. Il a alors attaqué Canal+ et réclamé 6,8 mil­lions d’euros.

Plus de 800 000 euros de condamnation

C’est finale­ment cette « mod­ique » somme, en com­para­i­son des 6,8 mil­lions, de 811 500 euros que va touch­er Ardi SAS. Cela fait suite à une con­damna­tion du Tri­bunal de com­merce de Paris du 21 jan­vi­er 2020, pour “rup­ture bru­tale des rela­tions com­mer­ciales” (le préju­dice moral et pro­fes­sion­nel n’a par con­tre, pas été retenu).

En com­para­i­son, Maïte­na Biraben, l’ancienne présen­ta­trice du “Grand Jour­nal”, licen­ciée en 2016, avait obtenu 3,4 mil­lions d’euros de Canal+ en 2018, comme le rap­pelle Pure Médias. Prob­a­ble­ment motivé par ces chiffres, mais pas seule­ment, Ardis­son aurait déjà annon­cé faire appel de son pre­mier juge­ment. Affaire à suiv­re…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

Pascale Clark

PORTRAIT — Pas­cale Clark est jour­nal­iste sur France Inter où elle se fait par­ti­c­ulière­ment remar­quer pour sa morgue, son mépris et son par­ti pris face aux per­son­nal­ités poli­tiques de droite.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision