Accueil | Actualités | Médias | Salut les terriens : Canal+ condamné à verser plus de 800 000 euros à Ardisson
Pub­lié le 25 janvier 2020 | Éti­quettes : , , , ,

Salut les terriens : Canal+ condamné à verser plus de 800 000 euros à Ardisson

Comme nous l’avions évoqué en juin 2019, Thierry Ardisson avait quitté C8 et le groupe Canal+ suite à des désaccords avec Vincent Bolloré (propriétaire du groupe) qui lui demandait de gros efforts financiers concernant ses émissions “Salut les terriens” et “Les Terriens du dimanche”. Ardisson l’avait alors attaqué en justice.

Ardisson contre la “télé low cost”

“Salut les terriens”, produite depuis 2006, et “Les Terriens du dimanche”, produite depuis 2017, représentaient deux émissions emblématiques de la chaîne C8. Ardisson, connu pour un certain franc parler, que ce soit contre le CSA ou Charline Vanhoenacker, animait et produisait par le biais de sa société (Ardi SAS), ces deux émissions, capables d’élever ponctuellement le débat télévisuel.

Mais en mai 2019, Bolloré avait souhaité continuer l’émission tout en payant deux fois moins Ardisson qui produisait la première émission pour 198 000 euros le numéro et la deuxième, 155 000 euros. Ce à quoi Ardisson avait répondu refuser faire de la “télévision lows cost”, entraînant son départ du groupe et la fin des deux émissions. Il a alors attaqué Canal+ et réclamé 6,8 millions d’euros.

Plus de 800 000 euros de condamnation

C’est finalement cette « modique » somme, en comparaison des 6,8 millions, de 811 500 euros que va toucher Ardi SAS. Cela fait suite à une condamnation du Tribunal de commerce de Paris du 21 janvier 2020, pour “rupture brutale des relations commerciales” (le préjudice moral et professionnel n’a par contre, pas été retenu).

En comparaison, Maïtena Biraben, l’ancienne présentatrice du “Grand Journal”, licenciée en 2016, avait obtenu 3,4 millions d’euros de Canal+ en 2018, comme le rappelle Pure Médias. Probablement motivé par ces chiffres, mais pas seulement, Ardisson aurait déjà annoncé faire appel de son premier jugement. Affaire à suivre...

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This