Accueil | Actualités | Médias | Vincent Bolloré, la main toujours ferme sur son groupe

Vincent Bolloré, la main toujours ferme sur son groupe

Vincent Bolloré est à la tête d’un empire. Empire industriel, transports, logistique, ports, immobilier, batteries etc. Empire médiatique via Vivendi qui contrôle Canal+ et ses filiales et dont il est l’actionnaire principal. S’il a cédé la plupart des présidences, il demeure très présent et jamais loin des manettes.

Présentation de l’organigramme (simplifié, source Lettre A)

Fini les présidences mais une présence prégnante

Vincent Bolloré président des sociétés du groupe ayant une activité dans les médias ? C’est fini. Canal+ ? Président du directoire, Maxime Saada et Président du conseil de surveillance, Jean-Christophe Thierry. Vivendi ? Le Président du directoire est Arnaud de Puyfontaine. Bolloré SA ? Président Cyrille Bolloré.

Mais Vincent Bolloré, simple membre du conseil de surveillance de Canal, assiste chaque semaine à la réunion cinéma qui choisit les films dans lesquels le groupe investira. Chez Vivendi, Vincent Bolloré est « Conseiller du Président ». Il reste Président de Bolloré Participations et de la Financière de l’Odet, sociétés de tête du groupe. De quoi jeter un œil attentif sur ses destinées.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This