Accueil | Actualités | Médias | Thierry Ardisson/Charline Vanhoenacker, règlement de comptes
Pub­lié le 30 juin 2019 | Éti­quettes : , ,

Thierry Ardisson/Charline Vanhoenacker, règlement de comptes

L’humoriste belge Charline Vanhoenacker, fer de lance de l’humour autorisé, bouffeuse de curés, « en train de virer anarchiste » (L’Obs, 09/2016) avait salué l’arrêt de l’émission d’Ardisson Salut les terriens dont nous vous parlions le 23 juin 2019, en parlant du programme « très putassier » de son confrère dans Le Parisien.

La réponse de Thierry Ardisson

Quelques jours plus tard, le 25 juin, Ardisson répondait en direct dans la matinale de France Inter, l’intéressé profitait de l’occasion pour remettre les pendules à l’heure :

"Je vous ai connu beaucoup plus drôle. Se réjouir de l’arrêt d’une émission qui essaie encore d’élever un peu le débat, même si elle ne l’élève pas au plus haut niveau, franchement je ne comprends pas votre attitude, » ajoutant «  Et puis ce qu’il faut dire c’est que vous avez essayé de faire de la télévision, ça a duré quinze jours. Les leçons de Charline Vanhoenacher, je n’en ai rien à foutre »

Voir aussi

Charline Vanhoenacker

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This