Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Salto fait un saut

28 septembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Salto fait un saut

Salto fait un saut

Vous connaissez Netflix, Amazon, Disney qui ont tous ou vont avoir un service de vidéos (en réalité de véritables films ou des séries) à la demande. Pour contrer ces géants, des entreprises françaises, secteur privé ou public, s’allient pour créer un service concurrent. En 2020, vous allez découvrir Salto.

Un projet qui date de 2013

Nous vous en par­lions déjà en juin 2013, Nico­las de Tav­er­nost de M6 se déclarait favor­able à un parte­nar­i­at avec TF1 pour créer un grand por­tail français de vidéo à la demande pour faire pièce à une défer­lante améri­caine qui s’annonçait déjà.

Entre-temps France Télévi­sions a rejoint le pro­jet et c’est un trio qui va dévelop­per Salto, que vous pour­rez décou­vrir au pre­mier ou au sec­ond trimestre 2020.

Une équipe et une rude concurrence

Del­phine Ernotte, la patronne de France Télévi­sions (son por­trait), la dame qui pra­tique la chas­se à l’homme blanc de plus de 50 ans sur son temps de tra­vail et même à ses heures de loisirs voit son man­dat se ter­min­er en août 2020, nul ne sait si elle sera renou­velée, elle ne pou­vait donc être nom­mée à la tête du con­sor­tium.

C’est Gilles Pélis­son, prési­dent de TF1, qui prend la tête du con­seil de sur­veil­lance et c’est un homme de M6, Thomas Follin qui va dévelop­per opéra­tionnelle­ment le ser­vice. En clair, définir un bud­get sur plusieurs années, recruter des équipes à l’intérieur ou à l’extérieur des parte­naires et surtout con­stituer un cat­a­logue attrayant.

Il aura du tra­vail, Net­flix compte six mil­lions d’abonnés en France, Apple et Dis­ney s’annoncent, Ama­zon a déclaré vouloir inve­stir un mil­liard de dol­lars (le chiffre sem­ble incroy­able) dans une super série inspirée du Seigneur des anneaux de Tolkien. Une série qui vise le même suc­cès et la même longévité que le fameux Game of Thrones et qui sera tournée par Peter Jack­son, le même qui a déjà réal­isé six films sur le sujet. La lutte sera rude pour Salto auquel on ne peut souhaiter que bonne chance pour défendre les intérêts européens dans un marché qui se développe à une vitesse éclair.

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : la première audience a eu lieu

La première audience s’est déroulée le 7 octobre 2020 au nouveau Palais de Justice de Paris devant la 17ème chambre qui suit les délits de presse. Notre avocat Maître Benoît Derieux a choisi de plaider la nullité pour vice de forme. Si l’avocat de la partie adverse était présent, Monsieur Ramzi Khiroun ne s’est pas présenté. Compte-rendu dans notre article du 12 octobre.

Derniers portraits ajoutés

Éric Brunet

PORTRAIT — Né en juil­let 1964 à Chi­non (Indre et Loire) d’un père ingénieur à EDF et d’une mère compt­able, Éric Brunet est un chroniqueur, ani­ma­teur radio et essay­iste français con­nu pour son engage­ment à droite et son sou­tien incon­di­tion­nel à Nico­las Sarkozy.

Salhia Brakhlia

PORTRAIT — Sal­hia Brakhlia a apporté, avec suc­cès, les méth­odes con­tro­ver­sées du Petit Jour­nal sur BFMTV. Le mélange détonne.

Caroline Monnot

PORTRAIT — Car­o­line Mon­not est une jour­nal­iste aimant se représen­ter sur les réseaux soci­aux avec une tête d’autruche, libre à cha­cun d’en faire sa pro­pre inter­pré­ta­tion. Elle tra­vaille au jour­nal Le Monde depuis 25 ans, chef adjointe du ser­vice poli­tique, elle se con­cen­tre prin­ci­pale­ment sur les rad­i­cal­ités poli­tiques.

Tristan Mendès France

PORTRAIT — Petit-fils de Pierre Mendès France et neveu de Frantz Fanon, l’homme pense marcher dans les pas du pre­mier, pas peu fier d’avoir hérité d’un cos­tume trop grand pour lui.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.