Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Polonium : Natacha Polony lance sa nouvelle émission de débat

30 octobre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Polonium : Natacha Polony lance sa nouvelle émission de débat

Polonium : Natacha Polony lance sa nouvelle émission de débat

Ce soir sur Paris Première, Natacha Polony présentera son nouveau rendez-vous hebdomadaire, « Polonium ».

Objec­tif : renouer avec la lib­erté de ton et la plu­ral­ité des idées à la télévi­sion. Des principes qui, en plus des con­traintes liées au for­mat, étaient absents du « Grand Jour­nal » de Canal+, qu’elle a quit­té en juin dernier après une seule sai­son.

Conçue par Stéphane Simon, pro­duc­teur de « Salut les Ter­riens » sur Canal+, « Polo­ni­um », enreg­istrée dans les con­di­tions du direct, sera dif­fusée chaque ven­dre­di en sec­onde par­tie de soirée. «  L’idée est de rompre avec les codes de la télévi­sion afin de met­tre les invités dans une autre posi­tion  », a con­fié la jour­nal­iste au Monde.

Afin de coller au plus près à l’e­sprit des émis­sions d’Ardis­son de la grande époque, l’émis­sion sera tournée au Bains Douch­es, là où l’homme en noir enreg­is­trait déjà « Bains de minu­it » en 1987. «  Bien sûr, cela n’est pas neu­tre. Il s’agit de rechercher ce qui se fai­sait à un moment où la télévi­sion était, sinon plus libre, en tout cas, n’avait pas peur d’assumer que ça se passe dif­férem­ment de ce que l’on avait prévu. “Polo­ni­um” se situe entre Ardis­son et Polac, mais avec ma per­son­nal­ité et mes idées  », explique Nat­acha Polony.

Pour l’émis­sion de ce soir, l’in­vité prin­ci­pal sera Arnaud Mon­te­bourg, l’an­cien min­istre de François Hol­lande aujour­d’hui élec­tron libre. Et c’est juste­ment le pro­fil idéal pour la jour­nal­iste. Elle l’as­sume, son émis­sion n’est « pas une émis­sion poli­tique ». « La lib­erté étant l’une des idées fortes de “Polo­ni­um” qui se veut le ren­dez-vous des élec­trons libres  », ajoute-t-elle.

Autre invité : le mon­sieur météo de France 2, Philippe Verdier, men­acé de licen­ciement après son livre jugé « cli­matoscep­tique ». L’émis­sion se pour­suiv­ra avec un débat inti­t­ulé « Ren­con­tre du 3e sexe  » en com­pag­nie du neu­ro­bi­ol­o­giste Jean-Didi­er Vin­cent, de l’avocate Mila Petko­va, de la comé­di­enne Louise de Ville et de la philosophe Béa­trice Lev­et, et se ter­min­era sur une ren­con­tre avec l’humoriste Khe­iron et l’actrice Leïla Bekhti pour le film « Nous trois ou rien ».

«  Nous allons essay­er au max­i­mum d’avoir des débats aus­si bien sur des sujets de société que des sujets cul­turels. Mon désir est de mari­er des mon­des et des moments dif­férents  », a expliqué l’an­ci­enne chroniqueuse de Lau­rent Ruquier. Et d’a­jouter : «  Je suis pro­fondé­ment plu­ral­iste, surtout j’adore le débat, donc si je peux avoir des per­son­nes qui sont rad­i­cale­ment en désac­cord avec moi, je le ferai. Je rêve d’une dis­cus­sion de fond avec Edwy Plenel, Lau­rent Jof­frin ou Tariq Ramadan.  »

Des dis­cus­sions de fond, c’est juste­ment l’ob­jec­tif de la jour­nal­iste, désireuse d’éviter le plus pos­si­ble les clashs inutiles et super­fi­ciels : « Je ne suis pas dans l’opposition absolue, bru­tale. Il n’en sort jamais rien.  » Ren­dez-vous ce soir sur Paris Pre­mière pour pren­dre la tem­péra­ture de ce nou­veau ren­dez-vous.

Voir notre portrait de Natacha Polony

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).