Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Verdier licencié, Souami ménagé : la liberté de parole à deux vitesses de France TV

28 octobre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Verdier licencié, Souami ménagé : la liberté de parole à deux vitesses de France TV

Verdier licencié, Souami ménagé : la liberté de parole à deux vitesses de France TV

28 octobre 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Écarté de l’antenne pour un livre (« Climat investigation », éditions Ring) jugé « climatosceptique », Philippe Verdier, le monsieur météo de France 2, a été convoqué par la direction des ressources humaines de la chaîne en vue d’être licencié, rapporte L’Express. Dimanche 13 octobre, il avait été mis à pied pour avoir, dans un livre, dénoncé l’hypocrisie des dirigeants à l’approche de la conférence COP21 sur le climat.

Depuis le début de la polémique, Philippe Verdier n’a de cesse de revendi­quer sa « lib­erté d’ex­pres­sion » et son « droit à l’in­for­ma­tion ». De plus, celui-ci assure avoir prévenu sa direc­tion avant la paru­tion du livre. « Je n’at­tendais pas un sou­tien de la part de la rédac­tion de France Télévi­sions par rap­port au livre que j’ai fait de manière indépen­dante, je n’at­tendais pas non plus de la part de France Télévi­sions qu’on m’at­taque, je suis blessé (…) sali », avait-il confié.

Pour faire bonne fig­ure et ne pas sem­bler appli­quer un deux-poids deux-mesures, France Télévi­sions a égale­ment con­vo­qué Jean-Marc Soua­mi, présen­ta­teur météo de France 3, qui avait cri­tiqué Lau­rent Ruquier fin sep­tem­bre après que l’an­i­ma­teur ait offert une tri­bune à Nadine Mora­no, avec la polémique que l’on con­naît sur la « race blanche ».

En revanche, con­traire­ment à Philippe Verdier, Jean-Marc Soua­mi s’est sim­ple­ment vu deman­der d’honorer son devoir de réserve. Mem­bre de la CFDT, M. Soua­mi n’en est pas à son coup d’es­sai et enchaîne régulière­ment les sor­ties poli­tiques. Sur Twit­ter et Face­book, bien-sûr, mais égale­ment au sein de son pro­pre jour­nal météo. Le 12 jan­vi­er 2013, jour de Manif pour tous, il avait ain­si con­seil­lé aux téléspec­ta­teurs de « rester sous la cou­ette »… sans que cela ne provoque la moin­dre rép­ri­mande de la part de sa direction.

Comme le souligne un respon­s­able syn­di­cal pour puremedias.com, « les cas Verdier et Soua­mi ne sont pas com­pa­ra­bles. Jean-Marc est soutenu en interne alors que Philippe Verdier l’est beau­coup moins ». La messe est dite.

Crédit pho­to : DR

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés