Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Paris et ses musulmans : la télé russe emboîte le pas à Fox News

24 janvier 2015

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Paris et ses musulmans : la télé russe emboîte le pas à Fox News

Paris et ses musulmans : la télé russe emboîte le pas à Fox News

24 janvier 2015

Temps de lecture : 3 minutes

Suite aux propos d’un journaliste de Fox News, qui avait affirmé à l’antenne que Paris comportait plusieurs « no go zone » sous contrôle musulman, la ville de Paris va porter plainte contre la chaîne.

« Une plainte va être déposée dans les prochains jours », a déclaré la mairie de Paris, qui désire atta­quer Fox News pour « préju­dice » suite à la présen­ta­tion jugée « erronée » des quartiers de la cap­i­tale par Nolan Peter­son. Inter­rogée par CNN ce mar­di, la maire de Paris, Anne Hidal­go, a estimé que les pro­pos du jour­nal­iste avaient « nui à l’im­age, en col­por­tant des infor­ma­tions qui sont men­songères ». « On a été insultés », a‑t-elle ajouté.

Mal­gré les excus­es de la chaîne améri­caine, suite à une opéra­tion du « Petit Jour­nal » de Canal+, qui avait inondé sa boîte mail, la ville de Paris a toute­fois décidé d’en­gager une procé­dure. Pour rap­pel, Fox News avait affir­mé, via l’analyse d’un expert des zones de con­flit, Nolan Peter­son, que la cap­i­tale française été parsemée de zones de non-droit, inter­dites aux non-musul­mans, où les lois de l’is­lam avaient pris le dessus sur celles de la République, et où l’É­tat et la police ne met­taient plus les pieds.

Au vu des pro­pos du jour­nal­iste, le réc­it appa­rais­sait en effet très exagéré et sou­vent mal­adroit, comme lorsqu’il se trompe sur le statut légal des ZUS (Zones urbaines sen­si­bles). Cepen­dant, ce con­stat se fonde sur une réal­ité qui tend de plus en plus vers cette direc­tion cat­a­strophiste, alors que la plu­part des médias français en dressent le por­trait inverse, vivant sur les illu­sions per­dues du « vivre ensem­ble » harmonieux.

Pour­tant, Fox News n’est pas le seul média étranger à dress­er cet état des lieux inquié­tant de la cap­i­tale française : la télévi­sion publique russe vient de lui emboîter le pas. Dans un reportage, épinglé ce lun­di par l’émis­sion de France 2 « Un œil sur la planète », une jour­nal­iste russe par­court à pied le quarti­er de Bar­bès, présen­té comme le « quarti­er le plus dan­gereux de la cap­i­tale » où vivraient « 90 % de la pop­u­la­tion musul­mane de Paris ». Se dres­sant en grand pour­fend­eur des idées reçues, le jour­nal Le Point réplique que « toute sta­tis­tique à ce sujet est tout bon­nement inter­dite en France ». Passons.

Pour­suiv­ant sa route, la jour­nal­iste con­state qu’il est « très facile de s’y per­dre, dans ces trois arrondisse­ments de la cap­i­tale, pra­tique­ment per­son­ne ne par­le français ». « Au marché, on ne vend que de la viande hal­lal, et il y a un très grand choix de vête­ments musul­mans », ajoute-t-elle en fil­mant un stand. Cette fois-ci, Le Point, qui préfère jouer sur les mots, pré­cise qu’il ne s’ag­it pas de « vête­ments musul­mans » mais d’habits tra­di­tion­nels « des femmes au Maghreb », qual­i­fi­ant cette erreur de « dés­in­for­ma­tion »

Et quand la chaîne russe affirme qu’« une femme sur deux porte la burqa et le niqab, et il ne reste pra­tique­ment pas de non-musul­mans dans le quarti­er », l’heb­do­madaire français répond que « ces deux vête­ments sont offi­cielle­ment inter­dits en France depuis la loi sur le voile de 2010 ». Une fois de plus, Le Point se fie à des théories, à des régle­men­ta­tions, à des lois, mais ne parvient jamais à apporter une réponse con­crète à ce qu’af­firme la télévi­sion russe, et ce que beau­coup de Français ressen­tent sans avoir nul besoin de chiffres ou de statistiques.

« À en croire la chaîne publique russe, la France compterait aujour­d’hui 11 mil­lions de musul­mans (con­tre 8 mil­lions en réal­ité, NDLR). Ils com­poseraient 30 % de la pop­u­la­tion à Lyon, 40 % à Paris et jusqu’à 60 % à Mar­seille. Une pro­pa­gande grossière qui n’est pas sans rap­pel­er les innom­brables reportages russ­es con­sacrés au “péril islamiste” en Tchétchénie », con­clut Le Point.

Une ques­tion se pose alors : com­bi­en fau­dra-t-il de reportages étrangers, par­fois car­i­cat­u­raux mais se bas­ant sur un ressen­ti bien réel, pour que cer­tains médias français cessent de faire l’autruche en se com­plaisant dans le déni de réalité ?

Crédit pho­to : DR

Mots-clefs : , , ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés