Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Nouvelle « synergie bolloréenne » entre i‑Télé et Direct Matin
Nouvelle « synergie bolloréenne » entre i‑Télé et Direct Matin

9 juin 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Nouvelle « synergie bolloréenne » entre i‑Télé et Direct Matin

Nouvelle « synergie bolloréenne » entre i‑Télé et Direct Matin

Nouvelle « synergie bolloréenne » entre i‑Télé et Direct Matin

Mardi 7 juin, le quotidien gratuit Direct Matin consacrait une pleine page aux préparatifs de l’Euro 2016 chez les copains d’i>Télé, chaîne info du groupe Canal+.

En revanche, aucune des autres chaînes cou­vrant l’événe­ment, pas même les chaînes exclu­sive­ment sportives comme L’Equipe21, n’ont été citées. En pour cause : le nou­veau patron d’i>Télé, Serge Ned­jar, est acces­soire­ment l’an­cien directeur de Direct Matin, quo­ti­di­en gra­tu­it du groupe Bol­loré. De plus, Direct Matin est édité par « Matin Plus », société présidée par Jean-Christophe Thiery, prési­dent du direc­toire du groupe Canal.

À l’heure où toutes les chaînes s’ap­prê­tent à se livr­er une guerre sans mer­ci pour capter les téléspec­ta­teurs de l’Eu­ro, il était ques­tion de met­tre toutes les chances de son côté. Ain­si dans l’édi­tion de lun­di peut-on voir Pas­cal Praud présen­ter le super dis­posi­tif de la chaîne pour cou­vrir la com­péti­tion. Une stratégie typ­ique de Vin­cent Bol­loré que de faire coopér­er ses dif­férents pôles afin de s’as­sur­er une auto-pro­mo­tion effi­cace. On a pu le voir lorsque Direct Matin van­tait les mérites des investisse­ments cul­turels de Bol­loré en Afrique, lorsqu’il chan­tait les louanges de la nou­velle for­mule du « Grand Jour­nal » de Canal+ ou encore lorsqu’il était ques­tion de par­ler, à la moin­dre occa­sion, des for­mi­da­bles AutoLib bolloréennes.

Comme le rap­pelle puremedias.com, cette stratégie est totale­ment assumée par Vin­cent Bol­loré et sa garde rap­prochée. Lors de sa nom­i­na­tion à la tête d’i>Télé, Serge Ned­jar, proche du grand patron, avait prévenu la SDJ de la chaîne : « Il n’y aura rien à dis­cuter parce que vous fer­ez ce qu’on vous dit de faire. » Exem­ple avec ce chanteur d’U­ni­ver­sal (groupe Bol­loré) invité dans la mati­nale : « Vous le pren­drez (…) et ce sera comme ça », avait-il ordon­né. En somme, tant de bonnes raisons qui jus­ti­fient la motion de défi­ance lancée lun­di con­tre la direction…

Voir notre infographie du groupe Bolloré

Publicité

Le Néo-féminisme à l'assaut d'Internet

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».