Accueil | Actualités | Médias | Nouvelle « synergie bolloréenne » entre i-Télé et Direct Matin
Pub­lié le 9 juin 2016 | Éti­quettes : , , , ,

Nouvelle « synergie bolloréenne » entre i-Télé et Direct Matin

Mardi 7 juin, le quotidien gratuit Direct Matin consacrait une pleine page aux préparatifs de l'Euro 2016 chez les copains d'i>Télé, chaîne info du groupe Canal+.

En revanche, aucune des autres chaînes couvrant l'événement, pas même les chaînes exclusivement sportives comme L'Equipe21, n'ont été citées. En pour cause : le nouveau patron d'i>Télé, Serge Nedjar, est accessoirement l'ancien directeur de Direct Matin, quotidien gratuit du groupe Bolloré. De plus, Direct Matin est édité par « Matin Plus », société présidée par Jean-Christophe Thiery, président du directoire du groupe Canal.

À l'heure où toutes les chaînes s'apprêtent à se livrer une guerre sans merci pour capter les téléspectateurs de l'Euro, il était question de mettre toutes les chances de son côté. Ainsi dans l'édition de lundi peut-on voir Pascal Praud présenter le super dispositif de la chaîne pour couvrir la compétition. Une stratégie typique de Vincent Bolloré que de faire coopérer ses différents pôles afin de s'assurer une auto-promotion efficace. On a pu le voir lorsque Direct Matin vantait les mérites des investissements culturels de Bolloré en Afrique, lorsqu'il chantait les louanges de la nouvelle formule du « Grand Journal » de Canal+ ou encore lorsqu'il était question de parler, à la moindre occasion, des formidables AutoLib bolloréennes.

Comme le rappelle puremedias.com, cette stratégie est totalement assumée par Vincent Bolloré et sa garde rapprochée. Lors de sa nomination à la tête d'i>Télé, Serge Nedjar, proche du grand patron, avait prévenu la SDJ de la chaîne : « Il n'y aura rien à discuter parce que vous ferez ce qu'on vous dit de faire. » Exemple avec ce chanteur d'Universal (groupe Bolloré) invité dans la matinale : « Vous le prendrez (...) et ce sera comme ça », avait-il ordonné. En somme, tant de bonnes raisons qui justifient la motion de défiance lancée lundi contre la direction...

Voir notre infographie du groupe Bolloré

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux