Accueil | Actualités | Médias | Noir et blanc : les couleurs interdites
Pub­lié le 17 mars 2016 | Éti­quettes : , , ,

Noir et blanc : les couleurs interdites

Delphine Ernotte, la patronne de France Télévisions a le droit de dire qu’il y a trop « d’hommes blancs de plus de 50 ans » sur les écrans français.

En revanche, le journal 20 Minutes, lui, n’a pas le droit de titrer « 14 civils tués dont 4 blancs », suite à l’attentat du Grand Bassam en Côte d’Ivoire ! C’est du moins ce que pense le magazine Les Inrocks.

Il s’agissait, en réalité, de la reprise, sans guillemet il est vrai, d’une citation du ministre de l’intérieur ivorien. Mais, explique Les Inrocks, « réalisant son erreur, l’équipe de 20Minutes.fr a ensuite changé le titre du même papier. Au lieu de rajouter les guillemets pour montrer que leur titre précédent était une citation, les journalistes ont préféré modifier complètement la titraille (et l’URL du papier), lui préférant… “Attaque en Côte d’Ivoire : le récit d’une journée noire“.

« Journée noire » ! De quoi aggraver son cas pour Les Inrocks, qui évoque, sans rire, « deux titres particulièrement gênants ». Ou comment Les Inrocks deviennent les arbitres des élégances… (ou les censeurs, au choix).

Le magazine ne risque pas de manquer de travail, tant l’expression est régulièrement utilisée dans toute la presse, aussi bien par Le Figaro, Ouest France, i>Télé, que Challenges, ou Le Point

Malgré cette pression, 20Minutes.fr n’a pas changé son titre.

Source : Les Inrocks

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This