Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Noir et blanc : les couleurs interdites
Noir et blanc : les couleurs interdites

17 mars 2016

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Noir et blanc : les couleurs interdites

Noir et blanc : les couleurs interdites

Noir et blanc : les couleurs interdites

Delphine Ernotte, la patronne de France Télévisions a le droit de dire qu’il y a trop « d’hommes blancs de plus de 50 ans » sur les écrans français.

En revanche, le jour­nal 20 Min­utes, lui, n’a pas le droit de titr­er « 14 civils tués dont 4 blancs », suite à l’attentat du Grand Bas­sam en Côte d’Ivoire ! C’est du moins ce que pense le mag­a­zine Les Inrocks.

Il s’agissait, en réal­ité, de la reprise, sans guillemet il est vrai, d’une cita­tion du min­istre de l’intérieur ivorien. Mais, explique Les Inrocks, « réal­isant son erreur, l’équipe de 20Minutes.fr a ensuite changé le titre du même papi­er. Au lieu de rajouter les guillemets pour mon­tr­er que leur titre précé­dent était une cita­tion, les jour­nal­istes ont préféré mod­i­fi­er com­plète­ment la titraille (et l’URL du papi­er), lui préférant… “Attaque en Côte d’Ivoire : le réc­it d’une journée noire“.

« Journée noire » ! De quoi aggraver son cas pour Les Inrocks, qui évoque, sans rire, « deux titres par­ti­c­ulière­ment gênants ». Ou com­ment Les Inrocks devi­en­nent les arbi­tres des élé­gances… (ou les censeurs, au choix).

Le mag­a­zine ne risque pas de man­quer de tra­vail, tant l’expression est régulière­ment util­isée dans toute la presse, aus­si bien par Le Figaro, Ouest France, i>Télé, que Chal­lenges, ou Le Point

Mal­gré cette pres­sion, 20Minutes.fr n’a pas changé son titre.

Source : Les Inrocks

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.

Stéphane Simon

Le pro­duc­teur de Thier­ry Ardis­son n’est pas à une con­tra­dic­tion près : s’at­ti­rant les foudres de la droite sou­verain­iste lors de l’ère trans­gres­sive et imper­ti­nente des années 90, il s’arrange pour qu’elle lui mange dans la main trente ans plus tard.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.