Accueil | Actualités | Médias | Natacha Polony à Marianne
Pub­lié le 5 septembre 2018 | Éti­quettes : , , , , ,

Natacha Polony à Marianne

Natacha Polony (son portrait mis à jour ici) avait été évincée de Paris Première et d’Europe1 en juin 2017 peu de temps après le lancement de PolonyTV, un média indépendant. Simple éditorialiste au Figaro, elle avait l’envergure pour diriger une rédaction. Ce sera l’hebdomadaire Marianne.

Marianne sans chef

L’hebdomadaire Marianne (infographie) a changé de mains en 2018, le vorace tchèque Daniel Kretinsky ayant pris la majorité des parts. Nous relations ce rachat en avril 2018. Ce rachat permettait au journal de sortir la tête de l’eau : « Les affaires de Marianne ne tournaient pas fort. La nomination de Renaud Dély (venu de L’Obsen mai 2016, plaisamment surnommé Délit d’opinion, était étonnante pour un journal au ton insolent voire populiste. Encore plus étrange, l’arrivée fin 2016 de la menteuse professionnelle Caroline Fourest, était le signe d’un management incertain voire erratique. En cessation de paiement début 2017, l’hebdomadaire autrefois rebelle avait soutenu sans nuances le candidat Macron lors de l’élection présidentielle de 2017, décontenançant nombre de lecteurs, mais gagnant sans doute un répit via les aides à la presse. »

Renaud Dély ayant quitté le bateau pour rejoindre les rives politiquement correctes de France Info, il fallait un barreur. Le numéro 2 de la rédaction Eric Decouty avait été évoqué, le nom de Laurent Valdiguié également. Ce dernier, ex de Paris Match, Le Parisien, Le JDD, avait participé à la courte aventure de L’Ebdo qui s’est terminée dans le ridicule, il rejoindra finalement Marianne mais comme chargé de l’investigation.

Polony vraiment à la barre ?

Natacha Polony connaît bien le journal pour y avoir travaillé sept ans entre 2002 et 2009. Son nom avait déjà été évoqué en mai 2016 pour succéder à Joseph Macé-Scarron. Le communiqué officiel précise "Marianne se réjouit de l'arrivée de Natacha Polony dans un hebdomadaire qu'elle connaît bien et qu'elle va enrichir de son talent, de ses idées et de son énergie et de celle de Laurent Valdiguié qui devra donner un nouveau souffle au journalisme d'investigation dans les pages du journal". Eric Decouty reste directeur délégué de la rédaction de Marianne, assisté de Clara Dupont-Monod, Hervé Nathan et Jack Dion, directeurs adjoints. L'ancien propriétaire du journal Yves de Chaisemartin a gardé les fonctions de PDG et directeur de la publication du journal.

Cette dyarchie entre Chaisemartin et Polony pourrait être de courte durée. Natacha Polony correspond bien au profil populiste des lecteurs de l’hebdomadaire mais assez peu à celui du directeur de la publication. Qui restera ? C’est sans doute Daniel Kretinsky le nouveau propriétaire qui détient la réponse.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

78% récolté
Objec­tif : jan­vi­er 2019 ! Nous avons récolté 1.555,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux