Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Natacha Polony évincée coup sur coup de Paris Première et Europe 1

19 juin 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | not_global | Natacha Polony évincée coup sur coup de Paris Première et Europe 1

Natacha Polony évincée coup sur coup de Paris Première et Europe 1

Après son éviction de Paris Première, Natacha Polony s’est vue également mise à la porte d’Europe 1, où elle animait la revue de presse matinale.

« Je suis sur­prise d’avoir reçu ce cour­ri­er. Je m’ex­plique dif­fi­cile­ment cette déci­sion. On dis­cu­tait, on m’avait juste dit que la revue de presse allait con­tin­uer mais avec quelqu’un d’autre », a‑t-elle expliqué à Pure Médias. Dans un autre entre­tien, elle s’est dite éton­née « dans la mesure où ma Revue de presse était pen­dant longtemps le quart d’heure le plus écouté d’Europe 1. » De fait, celle-ci ne par­ticipera plus non plus à « Médi­apo­lis », qu’elle co-ani­mait avec Olivi­er Duhamel de 10h à 11h.

La semaine dernière, Paris Pre­mière avait égale­ment décidé de sup­primer son émis­sion, « Polo­ni­um ». Une émis­sion jugée trop intel­lectuelle ? C’est ce que pense Polony, qui estime néan­moins « qu’il y a tou­jours une place pour des émis­sions comme ça. Par­fois, les chaînes de télévi­sion veu­lent aller vers des choses moins intel­lectuelles. Je pense pour­tant qu’il y a beau­coup de gens qui aspirent à du débat d’idées et qui ont un appétit pour la réflexion. »

Aus­si, Nat­acha Polony a pu con­stater une cer­taine hos­til­ité à son égard au sein de la pro­fes­sion. « Cela fait des années que j’en­tends des jour­nal­istes et des con­frères qui m’ex­pliquent que je suis une idéo­logue et eux sont jour­nal­istes. C’est quand même assez éton­nant ! », a‑t-elle déclaré.

Ne s’ex­pli­quant pas ces deux évic­tions, qui inter­vi­en­nent simul­tané­ment, Nat­acha Polony se retrou­ve « sans rien ». « Je cherche du tra­vail », a‑t-elle déclaré. Si des pistes pour­raient la con­duire vers C8, dans l’émis­sion domini­cale de Thier­ry Ardis­son, on ne peut que con­stater que ces deux licen­ciements arrivent à point nom­mé : seule­ment quelques semaines après le lance­ment de Polony TV, un média indépen­dant sur inter­net. Cela n’a peut-être pas plu à tout le monde…

Voir aussi : Natacha Polony, portrait

Crédit pho­to : Mick­ael Denet via Wiki­me­dia (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Jean-Pierre Pernaut

PORTRAIT — Il est le jour­nal­iste le plus détesté de la bobocratie médi­a­tique parisi­enne (Les Inrocks, Libéra­tion, etc…) mais son « Jour­nal de 13 heures » est le plus suivi du PAF (près de 7 mil­lions de per­son­nes quotidiennement).

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.

Samuel Gontier

Jour­nal­iste chez Téléra­ma, blogueur et désor­mais auteur, Samuel Gon­tier s’applique con­scien­cieuse­ment à dénich­er le “faschisme” (pronon­ci­a­tion a l’Italienne), l’Islamophobie et le racisme, SURTOUT là où ils ne sont pas.