Accueil | Actualités | Médias | Natacha Polony évincée coup sur coup de Paris Première et Europe 1
Pub­lié le 19 juin 2017 | Éti­quettes : , , ,

Natacha Polony évincée coup sur coup de Paris Première et Europe 1

Après son éviction de Paris Première, Natacha Polony s'est vue également mise à la porte d'Europe 1, où elle animait la revue de presse matinale.

« Je suis surprise d'avoir reçu ce courrier. Je m'explique difficilement cette décision. On discutait, on m'avait juste dit que la revue de presse allait continuer mais avec quelqu'un d'autre », a-t-elle expliqué à Pure Médias. Dans un autre entretien, elle s'est dite étonnée « dans la mesure où ma Revue de presse était pendant longtemps le quart d’heure le plus écouté d’Europe 1. » De fait, celle-ci ne participera plus non plus à « Médiapolis », qu'elle co-animait avec Olivier Duhamel de 10h à 11h.

La semaine dernière, Paris Première avait également décidé de supprimer son émission, « Polonium ». Une émission jugée trop intellectuelle ? C'est ce que pense Polony, qui estime néanmoins « qu'il y a toujours une place pour des émissions comme ça. Parfois, les chaînes de télévision veulent aller vers des choses moins intellectuelles. Je pense pourtant qu'il y a beaucoup de gens qui aspirent à du débat d'idées et qui ont un appétit pour la réflexion. »

Aussi, Natacha Polony a pu constater une certaine hostilité à son égard au sein de la profession. « Cela fait des années que j'entends des journalistes et des confrères qui m'expliquent que je suis une idéologue et eux sont journalistes. C'est quand même assez étonnant ! », a-t-elle déclaré.

Ne s'expliquant pas ces deux évictions, qui interviennent simultanément, Natacha Polony se retrouve « sans rien ». « Je cherche du travail », a-t-elle déclaré. Si des pistes pourraient la conduire vers C8, dans l'émission dominicale de Thierry Ardisson, on ne peut que constater que ces deux licenciements arrivent à point nommé : seulement quelques semaines après le lancement de Polony TV, un média indépendant sur internet. Cela n'a peut-être pas plu à tout le monde...

Voir aussi : Natacha Polony, portrait

Crédit photo : Mickael Denet via Wikimedia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This