Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Natacha Polony évincée coup sur coup de Paris Première et Europe 1
Publié le 

19 juin 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Natacha Polony évincée coup sur coup de Paris Première et Europe 1

Natacha Polony évincée coup sur coup de Paris Première et Europe 1

Après son éviction de Paris Première, Natacha Polony s’est vue également mise à la porte d’Europe 1, où elle animait la revue de presse matinale.

« Je suis sur­prise d’avoir reçu ce cour­ri­er. Je m’ex­plique dif­fi­cile­ment cette déci­sion. On dis­cu­tait, on m’avait juste dit que la revue de presse allait con­tin­uer mais avec quelqu’un d’autre », a‑t-elle expliqué à Pure Médias. Dans un autre entre­tien, elle s’est dite éton­née « dans la mesure où ma Revue de presse était pen­dant longtemps le quart d’heure le plus écouté d’Europe 1. » De fait, celle-ci ne par­ticipera plus non plus à « Médi­apo­lis », qu’elle co-ani­mait avec Olivi­er Duhamel de 10h à 11h.

La semaine dernière, Paris Pre­mière avait égale­ment décidé de sup­primer son émis­sion, « Polo­ni­um ». Une émis­sion jugée trop intel­lectuelle ? C’est ce que pense Polony, qui estime néan­moins « qu’il y a tou­jours une place pour des émis­sions comme ça. Par­fois, les chaînes de télévi­sion veu­lent aller vers des choses moins intel­lectuelles. Je pense pour­tant qu’il y a beau­coup de gens qui aspirent à du débat d’idées et qui ont un appétit pour la réflex­ion. »

Aus­si, Nat­acha Polony a pu con­stater une cer­taine hos­til­ité à son égard au sein de la pro­fes­sion. « Cela fait des années que j’en­tends des jour­nal­istes et des con­frères qui m’ex­pliquent que je suis une idéo­logue et eux sont jour­nal­istes. C’est quand même assez éton­nant ! », a‑t-elle déclaré.

Ne s’ex­pli­quant pas ces deux évic­tions, qui inter­vi­en­nent simul­tané­ment, Nat­acha Polony se retrou­ve « sans rien ». « Je cherche du tra­vail », a‑t-elle déclaré. Si des pistes pour­raient la con­duire vers C8, dans l’émis­sion domini­cale de Thier­ry Ardis­son, on ne peut que con­stater que ces deux licen­ciements arrivent à point nom­mé : seule­ment quelques semaines après le lance­ment de Polony TV, un média indépen­dant sur inter­net. Cela n’a peut-être pas plu à tout le monde…

Voir aussi : Natacha Polony, portrait

Crédit pho­to : Mick­ael Denet via Wiki­me­dia (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision