Accueil | Actualités | Médias | Natacha Polony évincée coup sur coup de Paris Première et Europe 1
Pub­lié le 19 juin 2017 | Éti­quettes : , , ,

Natacha Polony évincée coup sur coup de Paris Première et Europe 1

Après son éviction de Paris Première, Natacha Polony s'est vue également mise à la porte d'Europe 1, où elle animait la revue de presse matinale.

« Je suis surprise d'avoir reçu ce courrier. Je m'explique difficilement cette décision. On discutait, on m'avait juste dit que la revue de presse allait continuer mais avec quelqu'un d'autre », a-t-elle expliqué à Pure Médias. Dans un autre entretien, elle s'est dite étonnée « dans la mesure où ma Revue de presse était pendant longtemps le quart d’heure le plus écouté d’Europe 1. » De fait, celle-ci ne participera plus non plus à « Médiapolis », qu'elle co-animait avec Olivier Duhamel de 10h à 11h.

La semaine dernière, Paris Première avait également décidé de supprimer son émission, « Polonium ». Une émission jugée trop intellectuelle ? C'est ce que pense Polony, qui estime néanmoins « qu'il y a toujours une place pour des émissions comme ça. Parfois, les chaînes de télévision veulent aller vers des choses moins intellectuelles. Je pense pourtant qu'il y a beaucoup de gens qui aspirent à du débat d'idées et qui ont un appétit pour la réflexion. »

Aussi, Natacha Polony a pu constater une certaine hostilité à son égard au sein de la profession. « Cela fait des années que j'entends des journalistes et des confrères qui m'expliquent que je suis une idéologue et eux sont journalistes. C'est quand même assez étonnant ! », a-t-elle déclaré.

Ne s'expliquant pas ces deux évictions, qui interviennent simultanément, Natacha Polony se retrouve « sans rien ». « Je cherche du travail », a-t-elle déclaré. Si des pistes pourraient la conduire vers C8, dans l'émission dominicale de Thierry Ardisson, on ne peut que constater que ces deux licenciements arrivent à point nommé : seulement quelques semaines après le lancement de Polony TV, un média indépendant sur internet. Cela n'a peut-être pas plu à tout le monde...

Voir aussi : Natacha Polony, portrait

Crédit photo : Mickael Denet via Wikimedia (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux