Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | « Fourest la menteuse » chez Marianne : l’annonce d’un naufrage ?
<span class="dquo">«</span> Fourest la menteuse » chez Marianne : l’annonce d’un naufrage ?

14 septembre 2016

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | « Fourest la menteuse » chez Marianne : l’annonce d’un naufrage ?

« Fourest la menteuse » chez Marianne : l’annonce d’un naufrage ?

« Fourest la menteuse » chez Marianne : l’annonce d’un naufrage ?

Le grand public connaît l’amour compulsif de Julien Dray pour les montres de prix, les connaisseurs des médias connaissent l’amour compulsif de Caroline Fourest pour les histoires abracadabrantes sorties de sa fertile imagination de militante LGBT tendance néo-conservatrice.

Sa car­rière offre une mer­veille d’approximations jour­nal­is­tiques, d’inventions pures et sim­ples comme celle qui lui a valu une remon­trance du CSA après une inter­ven­tion en direct sur France Cul­ture révélant au pub­lic hor­ri­fié que dans le Don­bass les para­mil­i­taires russ­es arrachaient au couteau les yeux de leurs pris­on­niers ukrainiens, un fan­tasme cer­taine­ment appré­cié au Départe­ment d’État américain.

Celle que Pas­cal Boni­face con­sid­érait en 2011 comme le « tri­om­phe médi­a­tique des experts en men­songe », celle que Pierre Tevan­ian décrit comme « fameuse pour sa remar­quable capac­ité de men­songe », celle que Marc Godin dans Bakchich de jan­vi­er 2014 définis­sait comme « com­mis­saire du peu­ple et flic de la pen­sée » a inté­gré la rédac­tion de Mar­i­anne comme édi­to­ri­al­iste dans le numéro du 9 sep­tem­bre 2016. Et sous un titre involon­taire­ment comique « La guerre, c’est du sérieux ».

Est-ce Renaud Dély (surnom­mé « délit d’opinion » par cer­taines mau­vais­es langues), lequel signe désor­mais l’éditorial ouvrant le mag­a­zine, qui l’a fait venir pour mieux écarter Joseph Macé-Scaron (relégué en page 47) en rem­plaçant une icône gay par une autre ? Ou le patron Chaise­martin organ­isant avec gour­man­dise des luttes internes pour mieux les arbi­tr­er ? D’après nos infor­ma­tions, la rédac­tion hésite entre résig­na­tion et indig­na­tion silen­cieuse tant la sit­u­a­tion de Mar­i­anne est frag­ilisée par les luttes de pou­voir et une ligne poli­tique brouil­lonne où le lecteur se perd volontiers.

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.