Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Mois du (meurtre du) Blanc, des médias pudiques

16 juillet 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Mois du (meurtre du) Blanc, des médias pudiques

Mois du (meurtre du) Blanc, des médias pudiques

16 juillet 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Nous avons parlé du meurtre de Thomas, de celui de Philippe, la liste s’allonge avec la mort de la gendarme Mélanie Lemée le 6 juillet 2020 à Port Sainte Marie en Haute-Garonne, percutée par un « chauffard », sur lequel les médias de grand chemin sont bien discrets.

Les faits et leur relation

Lors d’un con­trôle routi­er un auto­mo­biliste fait un écart et per­cute avec une extrême vio­lence la gen­darme Mélanie Lemée, 26 ans, qui se trou­vait sur le bas-côté. La jambe arrachée à la hau­teur de l’aine, elle mour­ra pen­dant le trans­port à l’hôpital. Com­ment les médias rela­tent-ils le drame et quelles infor­ma­tions don­nent-ils sur le chauffard ?

Discrétion, très grande discrétion

TF1 dans le JT du jour (6 juil­let 2020) con­sacr­era 18 sec­on­des au drame. Le même jour Head Top­ics par­le d’un « sus­pect de 26 ans, au casi­er judi­ci­aire chargé » ; La Dépêche évoque un « chauf­fard pré­sumé », Ouest-France par­le d’un homme « orig­i­naire du Lot et Garonne » (sic) qui « sans pro­fes­sion, a déjà été con­damné à trois repris­es notam­ment pour des infrac­tions à la lég­is­la­tion des stupé­fi­ants ». MSN pré­cise « un homme qui con­dui­sait sans per­mis », il fau­dra quelques jours et quelques médias plus soucieux de leur méti­er (dont Valeurs Actuelles), pour con­naître le prénom et l’initiale du nom du chauf­fard volon­taire :  Yas­sine E.

Pas de génuflexions pour Mélanie

Mélanie aura droit à une marche silen­cieuse mais pas à des « excus­es » ou des « génu­flex­ions » réservées à des minorités actives. Il est vrai qu’elle avait tout pour déplaire : européenne, nor­mande, orig­i­naire de La Fer­té-Macé (Orne), cham­pi­onne de hand­ball et de judo. Suite à une rup­ture des lig­a­ments croisés, elle avait arrêté la com­péti­tion et rejoint en 2016 la gen­darmerie d’Aiguillon (Lot) ; sa dis­pari­tion est un drame, et un drame de l’immigration comme le taisent les médias dom­i­nants, un men­songe par omis­sion de plus dans une liste déjà longue.

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés