Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Mois du (meurtre du) Blanc, des médias pudiques

16 juillet 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Mois du (meurtre du) Blanc, des médias pudiques

Mois du (meurtre du) Blanc, des médias pudiques

Nous avons parlé du meurtre de Thomas, de celui de Philippe, la liste s’allonge avec la mort de la gendarme Mélanie Lemée le 6 juillet 2020 à Port Sainte Marie en Haute-Garonne, percutée par un « chauffard », sur lequel les médias de grand chemin sont bien discrets.

Les faits et leur relation

Lors d’un con­trôle routi­er un auto­mo­biliste fait un écart et per­cute avec une extrême vio­lence la gen­darme Mélanie Lemée, 26 ans, qui se trou­vait sur le bas-côté. La jambe arrachée à la hau­teur de l’aine, elle mour­ra pen­dant le trans­port à l’hôpital. Com­ment les médias rela­tent-ils le drame et quelles infor­ma­tions don­nent-ils sur le chauffard ?

Discrétion, très grande discrétion

TF1 dans le JT du jour (6 juil­let 2020) con­sacr­era 18 sec­on­des au drame. Le même jour Head Top­ics par­le d’un « sus­pect de 26 ans, au casi­er judi­ci­aire chargé » ; La Dépêche évoque un « chauf­fard pré­sumé », Ouest-France par­le d’un homme « orig­i­naire du Lot et Garonne » (sic) qui « sans pro­fes­sion, a déjà été con­damné à trois repris­es notam­ment pour des infrac­tions à la lég­is­la­tion des stupé­fi­ants ». MSN pré­cise « un homme qui con­dui­sait sans per­mis », il fau­dra quelques jours et quelques médias plus soucieux de leur méti­er (dont Valeurs Actuelles), pour con­naître le prénom et l’initiale du nom du chauf­fard volon­taire :  Yas­sine E.

Pas de génuflexions pour Mélanie

Mélanie aura droit à une marche silen­cieuse mais pas à des « excus­es » ou des « génu­flex­ions » réservées à des minorités actives. Il est vrai qu’elle avait tout pour déplaire : européenne, nor­mande, orig­i­naire de La Fer­té-Macé (Orne), cham­pi­onne de hand­ball et de judo. Suite à une rup­ture des lig­a­ments croisés, elle avait arrêté la com­péti­tion et rejoint en 2016 la gen­darmerie d’Aiguillon (Lot) ; sa dis­pari­tion est un drame, et un drame de l’immigration comme le taisent les médias dom­i­nants, un men­songe par omis­sion de plus dans une liste déjà longue.

Derniers portraits ajoutés

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Jean-Pierre Pernaut

PORTRAIT — Il est le jour­nal­iste le plus détesté de la bobocratie médi­a­tique parisi­enne (Les Inrocks, Libéra­tion, etc…) mais son « Jour­nal de 13 heures » est le plus suivi du PAF (près de 7 mil­lions de per­son­nes quotidiennement).

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.