Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Obs, valse des directeurs de la rédaction, arrivée de Cécile Prieur

11 octobre 2020

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | L’Obs, valse des directeurs de la rédaction, arrivée de Cécile Prieur

L’Obs, valse des directeurs de la rédaction, arrivée de Cécile Prieur

Le Nouvel Observateur devenu L’Obs va de mal en pis. Entré dans l’orbite du groupe Le Monde en 2014, il voit son audience s’étioler rapidement et les directeurs se succéder.

La période 1988/2014 dite « période Joffrin »

Il va fal­loir suiv­re le jeu de l’escarpolette. Lau­rent Jof­frin exerce des fonc­tions de direc­tion au Nou­v­el Obser­va­teur de 1988 à 1996, date à laque­lle il rejoint Libéra­tion. Mais en 1999 il revient à l’hebdomadaire jusqu’à 2006 où il retourne à Libéra­tion qu’il quitte en 2011 pour rejoin­dre Le Nou­v­el Obser­va­teur. Il quit­tera ce dernier en 2014 pour Libéra­tion qu’il quit­tera enfin en 2020 pour ren­tr­er directe­ment en poli­tique. J’espère que vous avez bien suivi.

2014/2020, l’histoire s’accélère

En 2014 le mag­a­zine intè­gre le groupe Le Monde, exit Jof­frin, introit Crois­sandeau. Celui-ci tien­dra qua­tre ans jusqu’au print­emps 2018.

En mars 2018 Dominique Nora (nous ne savons pas si elle a une rela­tion de par­en­té avec Pierre Nora) est nom­mée direc­trice de la rédac­tion. Elle tient deux ans et demi et préfère fin sep­tem­bre 2020 revenir à ses pre­mières amours de grand reporter. Lui suc­cèderait Cécile Prieur, anci­enne du Cen­tre uni­ver­si­taire d’enseignement du jour­nal­isme de Stras­bourg, entrée au Monde en 1996. Tour à tour elle sera chef du ser­vice société, rédac­trice en chef, direc­trice adjointe des rédac­tions (numérique). Comme les deux jour­naux appar­ti­en­nent au même groupe il s’agit d’un trans­fert dont il n’est pas cer­tain qu’il con­stitue un cadeau.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : la première audience a eu lieu

La première audience s’est déroulée le 7 octobre 2020 au nouveau Palais de Justice de Paris devant la 17ème chambre qui suit les délits de presse. Notre avocat Maître Benoît Derieux a choisi de plaider la nullité pour vice de forme. Si l’avocat de la partie adverse était présent, Monsieur Ramzi Khiroun ne s’est pas présenté. Compte-rendu dans notre article du 12 octobre.

Derniers portraits ajoutés

Éric Brunet

PORTRAIT — Né en juil­let 1964 à Chi­non (Indre et Loire) d’un père ingénieur à EDF et d’une mère compt­able, Éric Brunet est un chroniqueur, ani­ma­teur radio et essay­iste français con­nu pour son engage­ment à droite et son sou­tien incon­di­tion­nel à Nico­las Sarkozy.

Salhia Brakhlia

PORTRAIT — Sal­hia Brakhlia a apporté, avec suc­cès, les méth­odes con­tro­ver­sées du Petit Jour­nal sur BFMTV. Le mélange détonne.

Caroline Monnot

PORTRAIT — Car­o­line Mon­not est une jour­nal­iste aimant se représen­ter sur les réseaux soci­aux avec une tête d’autruche, libre à cha­cun d’en faire sa pro­pre inter­pré­ta­tion. Elle tra­vaille au jour­nal Le Monde depuis 25 ans, chef adjointe du ser­vice poli­tique, elle se con­cen­tre prin­ci­pale­ment sur les rad­i­cal­ités poli­tiques.

Tristan Mendès France

PORTRAIT — Petit-fils de Pierre Mendès France et neveu de Frantz Fanon, l’homme pense marcher dans les pas du pre­mier, pas peu fier d’avoir hérité d’un cos­tume trop grand pour lui.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.