Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Comme L’Obs, L’Express souffre et se restructure

12 septembre 2021

Temps de lecture : 1 minute
Accueil | Veille médias | Comme L’Obs, L’Express souffre et se restructure

Comme L’Obs, L’Express souffre et se restructure

12 septembre 2021

Les magazines du monde libéral libertaire sont structurellement en crise. L’Obs accumule les pertes qui sont renflouées par son actionnaire du groupe Le Monde. L’Express rhabillé façon mode à l’anglaise ne va pas beaucoup mieux.

The Economist en français toujours en perte

Quand Alain Weill a racheté l’Express en 2019 à Patrick Drahi (qui en con­serve 49% mais n’y inter­vient plus) il avait l’ambition d’en faire un The Econ­o­mist à la française. Le jour­nal est d’ailleurs une copie du mag­a­zine anglais dans sa présen­ta­tion et dans son style. Pas dans sa dif­fu­sion ni dans ses résul­tats financiers.

Une perte de 13M€ (source Let­tre A) en 2018 qui était mon­tée à 32M€ en 2019 pour faire face au plan social qui avait vu 120 col­lab­o­ra­teurs remer­ciés et au lance­ment de la nou­velle for­mule. La perte était encore de 6M€ en 2020 et pour­rait avoisin­er les 3M€ en 2021. De quoi lass­er un peu les heureux (?) action­naires Weill/Drahi.

Encore un effort pour les salariés

La nou­velle for­mule est un demi-suc­cès, ce qui est proche d’un demi-échec. Si l’hebdomadaire a gag­né en qual­ité, la dif­fu­sion payée (dont une bonne par­tie de « ventes aux tiers » à prix coû­tant ou à perte) a per­du 40% de ses ventes entre 2017 et 2020 et l’audience a encore fléchi d’environ 10% à la mi 2021. Comme le levi­er des ventes est celui qui est le plus dif­fi­cile à con­trôler, reste celui des dépens­es, économies loca­tives par un démé­nage­ment moins coû­teux et économies de per­son­ne où le secré­tari­at de rédac­tion est sur la sel­l­ette. Weill comme tout le monde veut met­tre l’accent sur le numérique et embauche pour cela Diane Lemoine venue du Huff­post et de Téléra­ma, le petit monde libéral lib­er­taire améri­canophile. Les lecteurs suiv­ront-ils un mag­a­zine devenu qua­si anglo-sax­on dans sa forme et son esprit ?

Mots-clefs : , ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés