Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Obs en grand danger d’attrition ?

27 août 2021

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | L’Obs en grand danger d’attrition ?

L’Obs en grand danger d’attrition ?

Accueil | Veille médias | L’Obs en grand danger d’attrition ?

L’Obs en grand danger d’attrition ?

27 août 2021

Quand Claude Perdriel a quasiment donné L’Obs au groupe Le Monde pour 4M€, c’est Perdriel qui a fait la bonne affaire en se débarrassant d’un boulet.

Le Monde a déjà injecté 65M€

En six ans LML (Le Monde Libre) a injec­té 65M€ pour main­tenir le titre à flot, soit plus de 10M€ par an. La dif­fu­sion, bien supérieure à 400.000 exem­plaires dans les années 2014/2015 atteint 200000 exem­plaires en 2020 et est sans doute en-dessous de ce chiffre en 2021. Si le jour­nal compte encore 150000 abon­nés papi­er con­tre plus de 400000 en 2013, ce nom­bre a encore dimin­ué de 8% en 2020. Un chiffre qui doit com­porter les ventes aux tiers, cab­i­nets de médecins, de den­tistes, exem­plaires pour la SNCF et les com­pag­nies aéri­ennes à taux gra­tu­it ou qua­si gra­tu­it. Le titre est devenu exsangue dans les kiosques et le jour­nal est très en retard sur le numérique : avec un mai­gre chiffre de 25000 abon­nés digitaux.

Voir aus­si : info­gra­phie, groupe Le Monde

Valse des directeurs

Nous avons con­sacré un arti­cle à la valse des dirigeants. Après les allers-retours de Lau­rent Jof­frin entre Libéra­tion et L’Obs, tour à tour Matthieu Crois­sandeau, tien­dra qua­tre ans, puis Dominique Nora un peu plus de deux ans, enfin Cécile Prieur tient les rênes depuis la fin 2020.

Le posi­tion­nement social-démoc­rate type François Hol­lande alors que cette fran­chise poli­tique est en plein désar­roi n’est pas étranger à cette décon­fi­ture. Alors que Le Monde est claire­ment macronien, L’Obs hésite entre cri­tique gauchisante bobo-écol­o­giste et adhé­sion à la mon­di­al­i­sa­tion heureuse du « en même temps ». La nou­velle direc­trice venue de la mai­son mère aura fort à faire pour redress­er la barre, et il n’est pas cer­tain que le trio Niel-Pigasse-Kretinsky souhaite inve­stir dans le média bien au-delà de l’échéance de l’élection prési­den­tielle de 2022.

Voir aus­si : Lau­rent Jof­frin, portrait

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés