Aidez l'Ojim à se développer !

Depuis plusieurs mois nous travaillons à un nouveau site plus aéré, plus facile à lire, plus souple. Nous touchons maintenant au but. Mais cette réalisation, dont la mise en ligne est prévue dans les tous prochains jours, a totalement asséché nos finances. ► Lire la suite
Rue89 victime d'attaques informatiques émanant d'un pro-israélien

Le terroriste de Notre-Dame avait travaillé comme journaliste pour Rue89

[Rediffusions estivales 2017 – article publié initialement le 11/06/2017]

Le monde est petit. Après l’affaire Mehdi Meklat, journaliste aux Inrocks dont le hobby secret était de publier des tweets racistes, homophobes et antisémites, voici Farid Hikken, journaliste ayant collaboré à Rue89, et qui agresse occasionnellement des policiers au marteau sur les parvis de cathédrales au nom de l’État islamique…

Âgé de 40 ans, Farid Ikken était un étudiant algérien ayant transité par la Suède et la France. Mardi 6 juin, il attaquait un policier au marteau à Paris après avoir prêté allégeance à l’État islamique. Journaliste, il avait été accepté pour sa thèse à l’Université de Metz en 2014.

Arnaud Mercier, son directeur de thèse de l’époque, est « tombé de sa chaise » en apprenant la nouvelle. « Il sortait d’un diplôme de master en journalisme obtenu en Suède et avait exercé la fonction de journaliste à Stockholm et en Algérie », explique-t-il à LCI. Pour lui, « rien ne laissait présager une telle fin ». « Il était doux comme un agneau », ajoute-t-il…

Chez Rue89 également, c’est l’étonnement. « À deux reprises, en septembre 2013 puis en avril 2014, il a collaboré avec la rédaction. Farid Ikken avait contacté Rue89 le 14 août 2013, par e-mail, pour proposer des sujets sur l’Algérie », explique-t-on. La rédactrice en chef adjointe de Rue89, Blandine Grosjean, qui a longuement échangé avec lui par mail, décrit même un journaliste « sérieux, impliqué socialement, soucieux de la cause féministe » !

Pour ne rien arranger, Farid Ikken avait reçu en 2009 un prix décerné par l’Union Européenne pour un article en faveur des migrants… Le monde est petit, particulièrement lorsqu’on porte des œillères.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook