Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le terroriste de Notre-Dame avait travaillé comme journaliste pour Rue89

29 juillet 2017

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le terroriste de Notre-Dame avait travaillé comme journaliste pour Rue89

Le terroriste de Notre-Dame avait travaillé comme journaliste pour Rue89

29 juillet 2017

[Red­if­fu­sions esti­vales 2017 – arti­cle pub­lié ini­tiale­ment le 11/06/2017]

Le monde est petit. Après l’affaire Mehdi Meklat, journaliste aux Inrocks dont le hobby secret était de publier des tweets racistes, homophobes et antisémites, voici Farid Hikken, journaliste ayant collaboré à Rue89, et qui agresse occasionnellement des policiers au marteau sur les parvis de cathédrales au nom de l’État islamique…

Âgé de 40 ans, Farid Ikken était un étu­di­ant algérien ayant tran­sité par la Suède et la France. Mar­di 6 juin, il attaquait un polici­er au marteau à Paris après avoir prêté allégeance à l’É­tat islamique. Jour­nal­iste, il avait été accep­té pour sa thèse à l’U­ni­ver­sité de Metz en 2014.

Arnaud Merci­er, son directeur de thèse de l’époque, est « tombé de sa chaise » en apprenant la nou­velle. « Il sor­tait d’un diplôme de mas­ter en jour­nal­isme obtenu en Suède et avait exer­cé la fonc­tion de jour­nal­iste à Stock­holm et en Algérie », explique-t-il à LCI. Pour lui, « rien ne lais­sait présager une telle fin ». « Il était doux comme un agneau », ajoute-t-il…

Chez Rue89 égale­ment, c’est l’é­ton­nement. « À deux repris­es, en sep­tem­bre 2013 puis en avril 2014, il a col­laboré avec la rédac­tion. Farid Ikken avait con­tac­té Rue89 le 14 août 2013, par e‑mail, pour pro­pos­er des sujets sur l’Algérie », explique-t-on. La rédac­trice en chef adjointe de Rue89, Blan­dine Gros­jean, qui a longue­ment échangé avec lui par mail, décrit même un jour­nal­iste « sérieux, impliqué sociale­ment, soucieux de la cause fémin­iste » !

Pour ne rien arranger, Farid Ikken avait reçu en 2009 un prix décerné par l’Union Européenne pour un arti­cle en faveur des migrants… Le monde est petit, par­ti­c­ulière­ment lorsqu’on porte des œillères.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés