Accueil | Actualités | Médias | Le terroriste de Notre-Dame avait travaillé comme journaliste pour Rue89
Pub­lié le 29 juillet 2017 | Éti­quettes : , , ,

Le terroriste de Notre-Dame avait travaillé comme journaliste pour Rue89

[Rediffusions estivales 2017 – article publié initialement le 11/06/2017]

Le monde est petit. Après l'affaire Mehdi Meklat, journaliste aux Inrocks dont le hobby secret était de publier des tweets racistes, homophobes et antisémites, voici Farid Hikken, journaliste ayant collaboré à Rue89, et qui agresse occasionnellement des policiers au marteau sur les parvis de cathédrales au nom de l'État islamique…

Âgé de 40 ans, Farid Ikken était un étudiant algérien ayant transité par la Suède et la France. Mardi 6 juin, il attaquait un policier au marteau à Paris après avoir prêté allégeance à l'État islamique. Journaliste, il avait été accepté pour sa thèse à l'Université de Metz en 2014.

Arnaud Mercier, son directeur de thèse de l'époque, est « tombé de sa chaise » en apprenant la nouvelle. « Il sortait d’un diplôme de master en journalisme obtenu en Suède et avait exercé la fonction de journaliste à Stockholm et en Algérie », explique-t-il à LCI. Pour lui, « rien ne laissait présager une telle fin ». « Il était doux comme un agneau », ajoute-t-il...

Chez Rue89 également, c'est l'étonnement. « À deux reprises, en septembre 2013 puis en avril 2014, il a collaboré avec la rédaction. Farid Ikken avait contacté Rue89 le 14 août 2013, par e-mail, pour proposer des sujets sur l’Algérie », explique-t-on. La rédactrice en chef adjointe de Rue89, Blandine Grosjean, qui a longuement échangé avec lui par mail, décrit même un journaliste « sérieux, impliqué socialement, soucieux de la cause féministe » !

Pour ne rien arranger, Farid Ikken avait reçu en 2009 un prix décerné par l’Union Européenne pour un article en faveur des migrants... Le monde est petit, particulièrement lorsqu'on porte des œillères.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This