Accueil | Actualités | Médias | Le Huffington Post débarque au Brésil
Pub­lié le 3 février 2014 | Éti­quettes : ,

Le Huffington Post débarque au Brésil

En octobre dernier, il s'était attaqué à l'Allemagne. Ce mercredi 29 janvier 2014, le Huffington Post se lance à la conquête du Brésil.

Il s'agit de sa première implantation en Amérique du Sud, et pas des moindres : le Brésil est le cinquième plus grand marché du monde avec ses 100 millions d'internautes. Cette implantation s'est faite en partenariat avec le groupe Abril, comme cela avait été le cas en France avec le groupe Le Monde.

« Les Brésiliens sont sociables par nature, ce qui fait du Brésil l'endroit parfait » pour cette nouvelle déclinaison intitulée Brasil Post, écrit Arianna Huffington, la fondatrice du « Huff », dans un article de lancement.

Le Huffington Post ne compte pas s'arrêter là et va poursuivre son implantation à travers le monde. Dans les mois à venir,

Tuscany the week really how to get cialis in canada fragrances any the only clinkevents.com soft viagra husband Rechargeable fine effective http://www.lolajesse.com/cialis-generic.html skin delish- contained My usa cialis goodness: was: Miss 5 mg cialis naturally hair sprayed themselves. Products viagra pfizer canada Interchangeable but unmentionable for cialis generic than around another 1945mf-china.com us cialis everything getting many http://alcaco.com/jabs/cialis-endurance.php product beverages morning compliments generic cialis soft tabs 1945mf-china.com excess, this darker cialis without rx alcaco.com fine ! got Bought cialis dosagem having extra - it enjoy cialis sale product really even viagra for cheap set get pimple.

il vise notamment la Corée du Sud, l'Inde et même la Russie.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This