Accueil | Actualités | Médias | Le Huffington Post à la conquête de l’Europe… et du Monde !
Pub­lié le 5 mai 2013 | Éti­quettes : , ,

Le Huffington Post à la conquête de l’Europe… et du Monde !

Après la création de l'édition française du titre, il y a 18 mois et le médiatique recrutement d'Anne Sinclair comme directrice éditorial, le Huffington Post poursuit son extension.

Au mois de mai 2013, une édition japonnaise sera ainsi lancé, ainsi qu'une édition allemande à l'automne prochain. Celle-ci vient d'être annoncé par Adrianna Huffington. Elle se fera en partenariat avec Tomorrow Focus AG, « une filiale spécialisée dans l'internet du groupe de médias allemand Hubert-Burda Media qui édite des journaux people (Bunte, Superillu), des programmes télé, mais aussi des franchises internationales comme Elle ou Playboy, ainsi que l'hebdomadaire d'actualité Focus ». La rédaction, composée de journalistes allemands, sera basée à Munich.

Cette édition allemande permet désormais au pure player américain d'être présent dans les cinq plus grands pays de l'Union Européenne : Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Espagne.

Depuis sa création, le HuffPo n'est pas épargné par la critique : la plupart des contributeurs ne sont pas rémunérés et, comme le soulignait en janvier 2012 Le Monde, pourtant « en association » avec le pure player, « formellement, Mme Huffington a dit vouloir "dépasser le clivage droite-gauche", mais ses contributeurs sont majoritairement à gauche ».

La question du pluralisme de la presse se pose donc encore une fois.

Sources : Le Huffington Post / Le Monde - crédit photo : capture d'écran site huffingtonpost.fr

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This