Accueil | Actualités | Médias | Le « Grand Journal » de Canal+ en chute libre
Pub­lié le 3 décembre 2014 | Éti­quettes : , , , ,

Le « Grand Journal » de Canal+ en chute libre

Elle était l’émission phare de Canal à l’heure du dîner, le grand rendez-vous des artistes et des politiques : le « Grand Journal » de Canal est aujourd'hui en constante perte de vitesse.

La semaine dernière, le programme présenté par Antoine de Caunes a enregistré l'une de ses audiences les plus catastrophiques depuis le lancement de l'émission, avec une moyenne de 1,1 à 1,3 million de téléspectateurs. L'an passé, il oscillait encore entre 1,7 et 1,8 million, et entre 1,8 et 1,9 en 2012.

Un bilan qui pourrait s'expliquer, comme le fait Le Parisien, par des invités de moins en moins prestigieux depuis le changement de poste du programmateur François Jougneau. Résultat, le « Grand Journal » n'est plus, aujourd'hui, le grand rendez-vous de la sphère artistique et politique : le jour de la rentrée des classes, c'est « C à vous » sur France 5 qui accueillait la ministre de l'Éducation et qui, le 31 octobre, créait l'événement en recevant Lady Gaga.

La personnalité d'Antoine de Caunes pourrait également être en cause. Allergique aux conflits, l'animateur historique de la chaîne cryptée parvient à faire pire que Michel Denisot dans le consensus mou. Ajoutons à cela, du côté des téléspectateurs, un probable ras-le-bol de l’hypocrisie promotionnelle et de « l'esprit Canal » qui semble de plus en plus anachronique, et l’on aura les raisons d’un désamour.

Quoi qu'il en soit, selon les informations du Parisien, l'ancien producteur de l'émission, Laurent Bon (aujourd'hui producteur du « Petit Journal » et du « Supplément »), aurait déjà proposé de reprendre la case horaire de l'émission. La proposition a, pour l'instant, été refusée, mais la fin du « Grand Journal » semble tout doucement se préparer.

Voir notre infographie du groupe Canal+ ainsi que notre dossier « L'esprit Canal : derrière la dérision, le fanatisme »

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux