Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le GESTE contre l’hégémonie des GAFNAM, la France contre-attaque

14 octobre 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le GESTE contre l’hégémonie des GAFNAM, la France contre-attaque

Le GESTE contre l’hégémonie des GAFNAM, la France contre-attaque

Vous ne connaissez sans doute pas le GESTE, le Groupement des Éditeurs de Contenus et Services en ligne, qui fédère les principaux éditeurs professionnels en ligne : médias, plateformes de musique, petites annonces, services mobiles etc… Présidé par Bertrand Gié, directeur du pôle News du Figaro, il prépare un début de riposte française à la domination des grands acteurs américains sur la récupération des données que vous donnez gratuitement à Google et Facebook.

Au commencement était OpenID Connect

OpenID con­nect, c’est le pro­to­cole créé par la Fon­da­tion OpenID qui vous per­met de vous iden­ti­fi­er ou con­necter facile­ment sur dif­férents ser­vices en ligne avec un iden­ti­fi­ant unique. Cette fonc­tion­nal­ité est util­isée par tous les grands d’ac­teurs du Net, dont bien évidem­ment les GAFNAM (le N est celui de Net­flix). Par exem­ple, vous pou­vez vous créer un compte sur la plate­forme de dis­tri­b­u­tion audio alle­mande Sound­Cloud en util­isant votre compte util­isa­teur Face­book (Face­book Login) ou bien Google, qui utilisent le pro­to­cole OpenID. Ce sim­ple geste per­met aux deux opéra­teurs de par­faire davan­tage le pro­fi­lage des util­isa­teurs, les fameuses mines d’or des don­nées mas­sives. Ces don­nées per­me­t­tent de cibler la pub­lic­ité et de génér­er des mil­lions de prof­its, en l’espèce des mil­liards de dol­lars pour les deux sociétés cal­i­forni­ennes.

L’exemple allemand avec NetID

Les Français sont réputés indi­vid­u­al­istes et les Alle­mands jouent col­lec­tif. L’adage se véri­fie sur le sujet, car nos voisins ont déjà deux longueurs d’avance pour con­tr­er les GAFNAM. NetID regroupe des médias (RTL, Spiegel), des édi­teurs (Gruner+Jahr), des com­merçants (Zalan­do, C&A), des édi­teurs de ser­vice (les emails se ter­mi­nant en GMX). Leur ambi­tion est de pro­pos­er un iden­ti­fi­ant unique à l’internaute lui per­me­t­tant de se con­necter à tous les sites con­cernés sans mot de passe. Les don­nées sont récupérées par NetID qui va les utilis­er à son prof­it en élim­i­nant Google ou Face­book.

Comme rien n’est sim­ple, un ser­vice con­cur­rent existe déjà, Ver­i­mi. Ver­i­mi regroupe le grand édi­teur Axel Springer (Bild, Die Welt) et de très grandes entre­pris­es (Volk­swa­gen, Lufthansa, Daim­ler Mer­cedes, Allianz, Deutsche Telekom, etc) avec le même objec­tif. Nul ne sait si Ver­i­mi et NetID sont amenés un jour à fusion­ner.

Les Français se réveillent avec le GESTE

Une étude pilote a été demandée au GESTE qui fédère 120 adhérents du secteur d’activité. Avec la même méthodolo­gie. Un seul iden­ti­fi­ant généré une fois pour toutes qui per­me­t­tra de se con­necter facile­ment aux sites qui par­ticiperaient à l’aventure (et qui se partageront sans doute les don­nées). Le Figaro est en pointe (le directeur du GESTE est de la mai­son) ain­si qu’Altice et TF1. Mais Google est adhérent de l’association et pour­rait essay­er de faire capot­er l’opération. Les Suiss­es réfléchissent à la même idée. À suiv­re et de près en 2019 tant les enjeux économiques appa­rais­sent gigan­tesques.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.