Accueil | Actualités | Médias | Après les GAFAM, les GAFNAM ?
Pub­lié le 15 septembre 2018 | Éti­quettes : , ,

Après les GAFAM, les GAFNAM ?

Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft, les cinq mousquetaires américains du numérique, contestés par Trump dans leur pays, ont déjà conquis le monde. Il faudra peut-être rajouter le N de Netflix pour parler des GAFNAM.

Netflix en pleine forme

La vidéo à la demande (SVOD en anglais) a le vent en poupe. Aux États-Unis, Netflix dépasse déjà les chaines classiques de la télévision payante. En Grande Bretagne les grands acteurs de la télévision, BT, Sky et Virgin sont dépassés en nombre d’abonnés par le couple Netflix+ Amazon. Et une partie des clients tend à s’abonner à plusieurs services.

Au même moment Netflix investit le cinéma et trois de ses films ont été présentés au festival de Venise, Roma du mexicain Alfonso Cuaron, qui a obtenu le Lion d’or, un western des frères Coen (meilleur scénario) et 22 juillet, un documentaire romancé sur Anders Breivik. Cette irruption déséquilibre le cinéma mondial (Roma avait été refusé à Cannes) et les chaînes de télévision classiques, Canal+, M6 et TF1 aussi bien que France Télévisions pour ce qui concerne la France.

Mieux, le succès mondial de la série en espagnol La Casa de papel a incité Netflix à créer un studio à Madrid. Sur plus de 20.000 m2, Netflix investira 20 millions d’euros dans la toute nouvelle « cité de la télévision » dans la banlieue nord de Madrid, en association avec le groupe espagnol Secuoya.

Et Microsoft renaît

Certains avaient déjà enterré Microsoft, le plus « vieux », créé en 1975 et reposant pendant longtemps sur son système d’exploitation Windows. Mais Microsoft se développe maintenant dans l’informatique dématérialisée (cloud) où sa division Azure se situerait en numéro 2 dans le monde après… Amazon.

Mais Microsoft c’est aussi le réseau LinkedIn tout proche des 600 millions d’utilisateurs, et bientôt la plate-forme de développeurs GitHub en cours de rachat pour un peu moins de 8 milliards de dollars. De quoi nourrir un chiffre d’affaires qui dépasse allégrement les 100 milliards de dollars avec une marge opérationnelle au-delà des 30% et un bénéfice annuel supérieur à celui de Facebook. Avec Microsoft l’ancêtre et Netflix le petit nouveau, les américains font la course en tête. Les efforts de mutualisation français de Salto, alliance entre TF1, M6, France Télévisions dans les séries avec 45M€ d’investissement semblent bien frêles devant le potentiel financier du N des GAFNAM.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This