Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le 1er mai, nouveau rendez-vous de la pleurniche médiatique
Publié le 

2 mai 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le 1er mai, nouveau rendez-vous de la pleurniche médiatique

Le 1er mai, nouveau rendez-vous de la pleurniche médiatique

Nouvelle pleurnicherie journalistique ce vendredi. Venus couvrir le rassemblement du 1er mai du Front National munis de micros espions, des journalistes de Canal et de France 5 ont été évacués par le service de sécurité après des altercations.

« Les provo­ca­teurs de Canal + pra­tiquent le micro-perche espi­on. Après 30 mn., j’ai détru­it l’es­pi­on. Petite leçon gra­tu­ite de déon­tolo­gie… », a posté Bruno Goll­nish sur Twit­ter. En effet, sur des images filmées par BFMTV, on peut voir le député européen agacé saisir la perche d’un jour­nal­iste du « Petit Jour­nal » et l’é­carter à coup de para­pluie.

Comme à leur habi­tude, les équipes de Yann Barthès se sont empressées d’ex­trapol­er les faits afin de se porter en vic­time. Ain­si sur le compte Twit­ter de l’émis­sion on peut lire : « Nos jour­nal­istes vio­lem­ment molestés et évac­ués du défilé FN. L’équipe va mieux mais elle a pris des coups. Mer­ci pour votre sou­tien. »

« L’une de nos deux équipes sur place a été prise à par­tie par des mil­i­tants FN qui les ont frap­pés, notam­ment au dos et dans la nuque, mais ils vont bien », a pré­cisé une porte-parole de Canal+. Notez : ils ont été « vio­lem­ment molestés », mais « ils vont bien »

De leur côté les jour­nal­istes de « C à vous », sur France 5, ont égale­ment revendiqué avoir été agressés. « Nos jour­nal­istes @cavousf5 ont aus­si été agressés lors du défilé du FN. Leur caméra est cassée. Ils ont été évac­ués par le ser­vice d’or­dre », a expliqué Anne-Sophie Lapix sur Twit­ter, ajoutant que ses équipes allaient bien mais que « l’a­gres­sion fut vio­lence et choquante ». Tou­jours le poids des mots…

À aucun moment les dif­férentes direc­tions n’abor­dent le sujet des méth­odes jour­nal­is­tiques de leurs équipes. Il est, sem­ble-t-il, tou­jours ques­tion d’a­gres­sions gra­tu­ites, sim­ple­ment motivées par la haine. Pour­tant, le fait est que les agres­sions con­tre les jour­nal­istes, et en par­ti­c­uli­er ceux du « Petit Jour­nal », sont de plus en plus courantes et ne sont pas l’a­panage du FN…

Invité sur BFMTV le soir-même, Bruno Goll­nish a qual­i­fié les jour­nal­istes du « Petit Jour­nal » de « provo­ca­teurs ». « Ce sont des gens qui utilisent les moyens que la déon­tolo­gie la plus élé­men­taire réprou­ve. Pen­dant trois quarts d’heure, ils se promè­nent avec un micro direc­tion­nel, spé­cial pour capter les chu­chote­ments afin de capter des con­ver­sa­tions privées. J’ai sup­porté ça pen­dant trois quart d’heures et j’ai attrapé le para­pluie d’un col­lègue et j’ai cassé le micro », a‑t-il pré­cisé.

Et de con­clure : « Je réponds cour­toise­ment depuis des années aux ques­tions des jour­nal­istes. En revanche, quand il s’agit de micros des espi­ons, je les casse et je n’en ai aucune espèce de remords. »

France 5 et Canal ont d’ores et déjà annon­cé qu’ils revien­dront sur ces inci­dents dès lun­di. Les mou­choirs sont recom­mandés…

Voir notre infographie de Canal+ ainsi que notre dossier : « Le Grand Journal, ou Goebbels à Beverly Hills »

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision