Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Lagardère médias : la vente continue, places de marché incluses

20 juillet 2018

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Lagardère médias : la vente continue, places de marché incluses

Lagardère médias : la vente continue, places de marché incluses

Il ne se passe pas de mois sans annonce de la vente d’un média du groupe Lagardère suite au démantèlement progressif de Lagardère Active. Parmi les pépites vendues : Point de Vue qui gagne très bien sa vie, et maintenant Doctissimo et Mon Docteur, deux places de marché dans le domaine de la santé.

Doctissimo vendu à perte à TF1

C’était il y a dix ans et Doc­tis­si­mo était estimé à près de 140M d’euros. Une décen­nie plus tard TF1 rachèterait l’entreprise autour de 15M d’euros. L’investissement d’Arnaud Lagardère comme beau­coup d’autres s’est révélé hasardeux. La place de marché n’a pas su attrap­er le train de la pub­lic­ité numérique. Les équipes de Doc­tis­si­mo vont rejoin­dre celles d’ Auféminin racheté par TF1 en 2017. Un groupe avec des mar­ques fortes comme Mar­mi­ton ou My Lit­tle Paris.

Mondocteur vendu à Doctolib

Alors que le pre­mier site ven­du donne des infor­ma­tions dans le domaine de la san­té, Mon­doc­teur per­met aux médecins de gér­er leurs ren­dez-vous par inter­net. Doc­tolib rend le même ser­vice et loue aux prati­ciens un logi­ciel de ges­tion des con­sul­ta­tions. Le mon­tant serait trois fois supérieur à celui de la ces­sion de Doc­tis­si­mo. Moins de 10% des médecins util­isant un logi­ciel de ges­tion de leur cab­i­net, le marché est donc ouvert pour le racheteur, en pertes mais déjà estimé plusieurs cen­taines de mil­lions d’euros par les investis­seurs. Le suiv­ant sur la liste des reventes pour­rait être la chaine de télévi­sion pour enfants Gul­li, béné­fi­ci­aire et con­voitée.

Voir aussi

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.