Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Externalisation et départs volontaires chez Mondadori France, vente à la découpe chez Lagardère

20 avril 2018

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | not_global | Externalisation et départs volontaires chez Mondadori France, vente à la découpe chez Lagardère

Externalisation et départs volontaires chez Mondadori France, vente à la découpe chez Lagardère

Une motion de défiance a été adoptée mi-mars par les salariés des magazines scientifiques Mondadori France (Science et vie, Les Hors Série de Science & Vie, Les Cahiers de Science & Vie, Science et Vie Junior, Les Dossiers Hors Série de Science et Vie Junior, Science & Vie Découvertes) rachetés à Excelsior publications en 2003.

Selon la motion adop­tée par 38 des 42 salariés présents, « les salariés présents esti­ment ne plus faire con­fi­ance à M. Vin­cent Cousin dans ses fonc­tions d’édi­teur pour assur­er l’in­tégrité des rédac­tions et la qual­ité des mag­a­zines du pôle Sci­ence ». Un plan de départs volon­taires a été présen­té en jan­vi­er dernier : il se traduirait par 35 sup­pres­sions de postes, portées aux deux tiers par les rédac­tions, et 5 créa­tions de postes, sur une masse salar­i­ale totale de 700 employés du groupe.

Autre prob­lème, dénon­cé par les sig­nataires de la motion, l’ex­ter­nal­i­sa­tion des Cahiers de Sci­ence et Vie : « la direc­tion a déjà décidé, et engagé, l’ex­ter­nal­i­sa­tion des cinq postes de la rédac­tion des Cahiers de Sci­ence & Vie. Dès avril, la réal­i­sa­tion du mag­a­zine sera con­fiée à une société spé­cial­isée dans le secteur d’ac­tiv­ité du con­seil pour les affaires et autres con­seils de ges­tion ».

Selon l’en­tre­prise, il s’ag­it de « ratio­nalis­er » les coûts de fonc­tion­nement dans les « titres les plus touchés en ter­mes économiques » après une chute de 3,9 % du chiffre d’af­faires en 2016 et de 8 % sur les neuf pre­miers mois de 2017.

Vers des discussions avec Lagardère et Marie-Claire ?

En revanche, ce plan ne sem­ble pas avoir de rela­tions avec les rumeurs autour d’une alliance entre les titres de Mon­dadori France, Lagardère Active et Marie-Claire, qui selon le titre d’in­for­ma­tions ital­ien Milano Finan­za tra­vailleraient à un pro­jet d’al­liance sur le marché français. Au début de l’an­née 2018, le titre du groupe de médias Mon­dadori a bon­di de 6% à la bourse de Milan après la paru­tion d’in­for­ma­tions en ce sens dans la presse économique locale.

Selon les esti­ma­tions de Medioban­ca Secu­ri­ties, un tel groupe, côté à la Bourse de Paris, ferait un chiffre d’af­faires de 1 mil­liard d’eu­ros – 400 mil­lions venant de Lagardère et 300 cha­cun pour Mon­dadori et Marie-Claire. Cepen­dant selon les Echos la famille d’Ar­naud de Con­tades qui détient 58% de Marie-Claire a cessé les dis­cus­sions avec les deux autres pro­tag­o­nistes ce print­emps, tout en ne s’op­posant pas à une ces­sion par Lagardère des 42% du cap­i­tal qu’il détient si «cela  ne sac­ri­fie pas nos con­di­tions actuelles ».

Lagardère Active prêt à une vente à la découpe ?

Lagardère de son côté se réor­gan­ise en cinq pôles pour retrou­ver de la « flex­i­bil­ité stratégique ». Autrement dit pou­voir céder une par­tie de ses activ­ités. Près de 600 salariés ont voté mi-mars une motion de défi­ance con­tre ces pro­jets : « nous, salariés de Lagardère Active, réu­nis en assem­blée générale, tenons à man­i­fester notre défi­ance à l’é­gard de la direc­tion de Lagardère Active et de la direc­tion du groupe Lagardère. Nous ne leur faisons aucune con­fi­ance pour préserv­er l’avenir de nos activ­ités ni négoci­er leur vente avec un quel­conque souci social (il ne reste plus de jour­nal­istes à Be, à Pariscope, Auto Moto ou Mon jardin, Ma mai­son, par exem­ple, titres ven­dus en 2015) ».

Dans un cour­ri­er obtenu par l’AFP, les cinq pôles seraient : presse (Elle, Télé 7 jours, France Dimanche, Ici Paris, Pub­lic, Webuzz), News (JDD, Paris Match, Europe 1, Vir­gin radio et RFM), télévi­sion (Gul­li, Mez­zo…), Lagardère Stu­dios pour la pro­duc­tion et un pôle réu­nis­sant les activ­ités pure­ment numériques et le BtoB (Doc­tis­si­mo…). Tout pour­rait être cédé à terme sauf le pôle News qui à plusieurs repris­es a été recon­nu comme stratégique. Comme l’a remar­qué Chal­lenges (15/02/2018) l’hebdomadaire féminin Elle n’est plus dans le périmètre sanc­tu­ar­isé du groupe. Selon le Figaro en revanche, la pro­duc­tion audio­vi­suelle devrait être con­servée. Les ces­sions pour­raient être achevées d’i­ci fin 2018, pour un mon­tant estimé entre 400 et 700 mil­lions d’eu­ros… le tout prob­a­ble­ment pour main­tenir sta­ble un div­i­dende élevé.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

L’Observatoire du journalisme (OJIM), créé en 2012 par Claude Chollet et quelques amis, rentre dans sa neuvième année d’existence. En 230 portraits publiés, 30 infographies et plus de 4500 articles nous n’avions eu — jusqu’à présent — aucune plainte en justice. À la suite d’un article de 2018 où nous parlions du groupe Lagardère et de manière incidente sur deux lignes du porte-parole du groupe, Monsieur Ramzi Khiroun, ce dernier a porté plainte pour « injures publiques ». La première audience est fixée au 7 octobre 2020 à 13h30. Lire la suite

 

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.