Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Point de Vue racheté par Royalement vôtre
Point de Vue racheté par Royalement vôtre

16 juillet 2018

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Point de Vue racheté par Royalement vôtre

Point de Vue racheté par Royalement vôtre

Point de Vue racheté par Royalement vôtre

Alors que Libération et L’Express du groupe Altice médias (Patrick Drahi) sont promis à être des adjuvants numériques de services téléphoniques, le groupe Altice plombé par sa dette continue de céder des actifs pour éponger une dette colossale. Dernier en date la pépite Point de Vue, Images du monde.

Un tour de table royal

Quand on s’appelle Adélaïde de Cler­mont-Ton­nerre, le tour de table financier réu­ni ne peut être que princi­er, voire roy­al. Pour racheter le mag­a­zine des têtes couron­nées (deux cent mille exem­plaires dif­fusés) la belle Adélaïde a réu­ni autour de sa société Royale­ment vôtre de jolies for­tunes et quelques noms célèbres.

Tout d’abord Artemis, la hold­ing per­son­nelle de François Pin­ault, qui sem­ble vouloir égale­ment jouer un rôle opéra­tionnel en déléguant un de ses cadres. Puis Stéphane Bern, spé­cial­iste télévi­suel du pat­ri­moine. Charles Beigbed­er ensuite via sa hold­ing Con­stel­la­tion. Enfin et plus curieuse­ment l’IDI, Insti­tut de Développe­ment Indus­triel, cet acteur pub­lic de l’investissement dans les PME a été créé en 1970 et pri­vatisé en 1987, est dirigé par Chris­t­ian Langlois-Meurinne.

Les couronnes font vendre

Selon la Let­tre A, la trans­ac­tion représen­terait plus de qua­tre fois les béné­fices annuels, un ratio très élevé dans les médias papi­er. Il est vrai que le mag­a­zine sait attir­er les ama­teurs de princes et de princess­es : avec 25 mil­lions d’euros de chiffre d’affaires le jour­nal dégage plus de 3 mil­lions de résul­tat net.

Voir aussi

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Samuel Étienne

PORTRAIT — Samuel Éti­enne, idole des vieux, dragueur de jeunes. Hyper­ac­t­if au som­meil léger, l’homme est passé par de mul­ti­ples cas­es de l’audiovisuel privé et pub­lic, fort d’un sourire ravageur et d’une plas­tique qui lui val­ut le statut de « bombe du mois » dans Têtu en 1994. Pili­er de France 3, il est séduit par Twitch où ses revues de presse rassem­blent des dizaines de mil­liers de « viewers ».

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.